Publicité

UEFA: Emmanuel Macron a rencontré Aleksander Ceferin à l'Elysée

Le chef de l'État, Emmanuel Macron, a rencontré le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin, ce mercredi 7 février au Palais de l'Élysée, à la veille du 48e congrès de l'instance qui sera ouvert à la Maison de La Mutualité par Amélie Oudéa-Castéra, ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse, des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques.

Un congrès en pleine crise

Déjà secoué par la décision de la justice européenne sur la Super League, Aleksander Ceferin doit profiter du congrès de l'UEFA pour soumettre un projet de réforme des statuts controversé, censé lui permettre de rester en poste jusqu'en 2031.

Mais l'UEFA est en crise. La démission de Zvonimir Boban de son poste de directeur du football, le 25 janvier, a mis en lumière une ligne de fracture béante au sein de l'instance, ouverte par les manoeuvres du successeur de Michel Platini.

Techniquement, le texte ne supprime pas la limite de trois mandats, l'une des mesures clés prises en avril 2017 par Aleksander Ceferin après la cascade de scandales qui avaient entraîné des restrictions similaires à la Fédération internationale (Fifa) et au comité international olympique (CIO). Mais il précise que cette règle, valable pour tous les membres du comité exécutif, ne prend pas en compte les mandats "commencés avant le 1er juillet 2017". Ce qui est le cas du premier bail du Slovène. La seule justification fournie est "le principe juridique de non-rétroactivité".

Le patron de la Confédération européenne ne compte pas s'arrêter là puisque dans la même série de propositions figure l'abrogation de l'âge limite de 70 ans pour être élu ou réélu au Comité exécutif, au motif que le plafonnement à trois mandats "est considéré comme suffisant à cet égard". De quoi rompre avec un autre de ses engagements phares de 2017 et emboîter le pas de la Fifa, où Gianni Infantino a fait approuver une disposition semblable, écartant du calcul des trois mandats maximum la période 2016-2019, lorsqu'il avait été propulsé au sommet du football mondial après la démission de Sepp Blatter.

Article original publié sur RMC Sport