Publicité

Tractages, collages... Le RN continue son opération séduction auprès du monde agricole ce week-end

L'objectif pour le parti est de capitaliser sur la colère des agriculteurs, en diffusant notamment la lettre du président du parti, Jordan Bardella, qui leur est adressée.

Les blocages sont progressivement levés, mais l'opération séduction du RN, elle, continue. Le Rassemblement national organise, ce samedi 3 et dimanche 4 février, deux jours de mobilisation partout sur le territoire autour de la question agricole, a appris BFMTV, alors que la profession exprime sa colère depuis plusieurs semaines. Le tout à quelques mois des élections européennes.

L'objectif est notamment de diffuser largement la lettre de Jordan Bardella adressée aux agriculteurs et publiée le 29 janvier, notamment avec l'aide de ses fédérations départementales. L'opération devrait se dérouler sur les derniers barrages existants, directement dans les exploitations, mais aussi sur les marchés.

Tractages et collages

Le RN compte également utiliser son fichier interne d'adhérents pour faire circuler largement la lettre du président du parti.

"On a 52 000 adhérents et les professions de beaucoup d’entre eux. À partir de là, on sait qui sont les personnes qui travaillent dans le monde agricole", explique un cadre de la campagne de Jordan Bardella auprès de BFMTV.

En parallèle de cette opération de tractage, une opération de collage devrait se tenir. L'objectif est de faire connaître la nouvelle affiche révélée sur X par le directeur de campagne de Jordan Bardella, affublée du slogan "La France soutient sa ruralité !".

"Aller dans les exploitations: pour dire quoi ?"

L’opération a été décidée en bureau de campagne dès lundi matin, et les annonces de Gabriel Attal n’ont pas fait dévier le plan. "Les annonces sont temporaires ou insuffisantes. Le gouvernement achète la paix sociale", estime un proche de Jordan Bardella qui reconnaissait aussi cette semaine avoir " tout intérêt à continuer si ça dégénère".

Le succès de l'opération est cependant questionné au sein même du parti. Un député qui avait prévu de se mobiliser exprime ses doutes auprès de BFMTV. "Comme il n’y a plus de barrage, cela n’a plus beaucoup d’intérêt. Cela n’a plus beaucoup de sens de faire ça... Aller dans les exploitations: pour dire quoi? Faire quoi? Ceux qu’on peut aller voir, ils sont déjà convaincus par nous, donc je me pose la question", détaille-t-il.

Lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale ce mardi, le Premier ministre Gabriel Attal avait pointé du doigt le discours des Insoumis, des écologistes et du RN sur les agriculteurs, en fustigeant les "larmes de crocodile" des oppositions.

Il avait notamment visé le parti de Marine Le Pen en attaquant "ceux qui butinent de colère en colère, en donnant le sentiment qu'on pourrait sortir de l'Union européenne".

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Colère des agriculteurs: Jordan Bardella accuse Gabriel Attal "de dire l'exact inverse de ce qu'ils ont fait depuis sept ans"