"Je suis vieille et grosse" : Kelly McGillis sans filtre sur son absence dans "Top Gun : Maverick"

PARK CITY, UT - JANUARY 18:  Actress Kelly McGillis poses for a portrait during the 2013 Sundance Film Festival at the WireImage Portrait Studio at Village At The Lift on January 18, 2013 in Park City, Utah.  (Photo by Jeff Vespa/WireImage)
"Je suis vieille et grosse" : Kelly McGillis sans filtre sur son absence dans "Top Gun : Maverick" (Photo by Jeff Vespa/WireImage)

Ce jeudi 19 mai 2022, M6 diffuse Top Gun, le film culte avec Tom Cruise et Kelly McGillis sorti en 1986. Et si l’acteur est toujours au top de sa carrière, avec la sortie de la suite du blockbuster, Top Gun : Maverick, l’actrice qui jouait le rôle de Charlie, elle, ne fera pas son retour sur grand écran. Une situation qu’elle explique sans demi-mesure.

Ça ne vous a sans doute pas échappé : cette année, au Festival de Cannes, LA star qui fait parler c’est Tom Cruise. À 59 ans, l’acteur américain a fait sensation sur le tapis rouge puisqu’il a repris son rôle du pilote de chasse Pete Maverick dans le cultissime Top Gun. Cette fois, son personnage fait face à une mission tout à fait spéciale et à d’autres visages, à l’instar de Miles Teller, Glen Powell ou Monica Barbaro. Et si Val Kilmer reprend les traits d’Iceman, Kelly McGillis, qui incarnait la belle Charlie dans Top Gun en 1986 laisse sa place à Jennifer Connely. Un choix qui interroge.

Vidéo. Tom Cruise brille sur la Croisette et présente "Top Gun : Maverick"

Top Gun : Maverick, un air de déjà-vu... ou pas (du tout)

Du Top Gun de 1986, personne n’a oublié les scènes de romance de Kelly McGillis et Tom Cruise à l’écran. Ni même l’entêtante mélodie de la bande originale du film, Take My Breath Away, du groupe Berlin, ou les photos officielles sur lesquelles nos deux héros ont tout du couple mythique. Du culte à l’état pur. C’est pourquoi le choix de Joseph Kosinski, le réalisateur de la suite du film, a laissé beaucoup de fans perplexes. Comment imaginer un second Top Gun sans l’iconique Charlie ?

Dans un récent entretien accordé au site Insider, Joseph Kosinski l’a expliqué en avançant ses ambitions pour Top Gun : Maverick. Pour lui, il était avant tout question d’introduire de nouveaux personnages dans le film, et ce, en dépit de l’importance des anciens dans l’intrigue originale. Alors, s’il a souhaité que l’histoire d’Iceman (Val Kilmer) et celle de Goose (Anthony Edwards) se poursuivent, Joseph Kosinski n’a pas souhaité créer davantage d’intrigues. "Je ne voulais pas que chaque scénario regarde toujours en arrière. Il était important d'introduire de nouveaux personnages" a-t-il confié, expliquant ainsi l’absence de Kelly McGillis au casting, tout comme celle de Meg Ryan, qui avait joué l’épouse de Goose Bradshaw en 1986.

Kelly McGillis sans filtre sur son absence dans Top Gun : Maverick

Pour Kelly McGillis, là n’est pas la question. Loin des justifications de Joseph Kosinski, l’actrice aujourd’hui âgée de 64 ans a donné un tout autre son de cloche dans un entretien accordé à Entertainment Tonight en 2019. "Je suis vieille, je suis grosse, et je fais mon âge, et ce n’est pas ce qu’il faut pour cette scène" a-t-elle lâché. Ces propos, qui vont sans doute à l’encontre de la (fausse ?) bienséance qui règne dans le tout Hollywood, mettent en lumière un sujet important : le jeunisme, cette façon de glorifier la jeunesse et tout ce qui en découle. Dans le monde du septième art, les femmes en sont les premières victimes. Dans un tel métier d’image, rares sont les actrices qui perdurent à travers les années, même si les moeurs tendent à changer. Lentement.

Vidéo. Sophie Fontanel et sa lutte contre l'âgisme

À contrario, pour les hommes, l’industrie cinématographique semble être beaucoup plus docile. Un acteur qui vieillit ne vit pas dans la même réalité qu’une actrice qui prend de l’âge et se voit même proposer des rôles plus "matures". C’est pourquoi Kelly McGillis reste loin du grand écran, pour ne pas avoir à subir les critiques acerbes et sexistes du public et de l’industrie : "Je préfère me sentir parfaitement bien dans ma peau, qui je suis à mon âge, que de placer de l’intérêt dans tout le reste." Désormais, c’est loin du cinéma que l’inoubliable interprète de Charlie Blackwood dans Top Gun a trouvé refuge. Professeure de théâtre en Caroline du Nord, elle vit avec ses deux filles et chérit cet équilibre retrouvé : "J'aime jouer, j'aime ce que je fais, j'aime faire du théâtre. Mais pour moi, mes relations avec les autres sont devenues bien plus importantes que ma relation avec la célébrité." Voilà qui est dit.

Vidéo. Tom Cruise s'est battu pour que Val Kilmer joue dans «Top Gun»

À lire aussi :

>> "Top Gun Maverick": pourquoi Kelly McGillis et Meg Ryan ne sont pas dans la suite

>> "Top Gun : Maverick" : à Cannes, triomphe et larmes de Tom Cruise

>> Tom Cruise, des yeux d'enfant devant la Patrouille de France à Cannes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles