« Top Gun » : l’enquête qui inspira le blockbuster culte

Anthony Edwards (alias Goose) et Tom Cruise (alias Maverick) dans « Top Gun » de Tony Scott (1986). Un film au scénario inspiré d'un article paru en 1983 dans le magazine « California ».
Anthony Edwards (alias Goose) et Tom Cruise (alias Maverick) dans « Top Gun » de Tony Scott (1986). Un film au scénario inspiré d'un article paru en 1983 dans le magazine « California ».

Une incroyable photo est à l'origine de Top Gun. Prise en plein vol par le pilote C. J. Heatley III, connu sous l'indicatif « Heater », elle montre, sous un ciel entièrement bleu, quatre F-14 survolant un tapis de nuages. Au premier plan se détache le casque rouge et blanc d'un des pilotes, au-dessus du titre de l'article, en lettres capitales : « TOP GUNS ». Le flamboyant cliché, publié en mai 1983, s'étale en ouverture d'un long reportage du prestigieux mensuel California sur la United States Navy Fighter Weapons School, alias Topgun (en un seul mot), basée du côté de San Diego. Ni C.J, ni l'auteur de l'article, Ehud Yonay, n'imaginent alors que leur passionnant sujet engendrera, trois ans plus tard, l'un des blockbusters les plus célèbres de toute l'histoire du cinéma.

Dave « Bio » Baranek non plus. Auteur, en 2010, de l'ouvrage Topgun Days : Dogfighting, Cheating Death, and Hollywood Glory as One of America's Best Fighter Jocks (2010), cet ex-diplômé de la célèbre école vient tout juste de terminer sa formation de choc lorsque paraît l'article de California. Il se souvient : « Je l'ai vu à sa parution et je ne me suis même pas embêté à le lire, s'amuse-t-il. J'avais volé dans des F-14, je me disais que je n'allais pas gâcher mon temps à lire une histoire sur quelque chose que j'avais déjà fait. J'étais jeune, je m'en fichais. » Mais la photo de C. J. Heatley III va instantanément stimuler l'imaginaire d'un autre homme en plein envol, cette fois du côté [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles