Tiémoué Bakayoko arrêté par erreur à Milan à la place du suspect d'une fusillade

Le joueur français, qui évoluait à l'AC Milan durant la 2021-2022, a été relâché quand la police a vite compris qu'elle ne contrôlait pas le bon suspect.

FOOTBALL - Le joueur français prêté à la saison passée à l’AC Milan,Tiémoué Bakayoko, a fait l’objet d’un contrôle de police début juillet alors que les forces de l’ordre italiennes étaient à la recherche d’un individu impliqué dans une fusillade.

Dans une vidéo partagée en ligne ce lundi 18 juillet, mais dont les faits remontent au 3 juillet, on peut voir le joueur formé à Rennes en pleine interpellation par les forces de l’ordre italiennes. La scène filmée par un automobiliste, montre Tiémoué Bakayoko plaqué contre la voiture des policiers tandis qu’un agent procède à une fouille méticuleuse du footballeur.

Sur ces mêmes images on peut également apercevoir, le passager qui accompagnait Tiémoué Bakayoko braqué par plusieurs autres policiers.

Quelques instants plus tard, un autre policier se dirige vers le joueur passé par Chelsea et le policier qui procède alors à sa fouille. En quelques secondes, la scène change diamétralement de ton lorsque le policier informe son collègue de l’identité du suspect arrêté: Tiémoué Bakayoko, joueur du Milan AC, l’un des plus grands clubs du championnat italien.

La surprise se devine sur le visage du policier qui fouillait le joueur de football lorsqu’il découvre qui il est: “Chi è ?” (équivalent de “Qui ça ?”, en français) peut-on deviner sur les lèvres de l’agent, dont le visage trahit sa surprise. En quelques secondes, le milieu de terrain -très calme durant toute la fouille- est relâché par les policiers qui s’excusent alors, conscients de leur erreur.

Critiquée, la police italienne répond

Vivement critiqués sur les réseaux sociaux pour leur attitude vis-à-vis du joueur de Serie A, les policiers ont été à la fois accusés de racisme, puis de favoritisme pour avoir aussitôt relâché le suspect après avoir compris qu’il s’agissait d’une star de Serie A.

Des critiques qui ont d’ailleurs poussé la police italienne à réagir sur ce sujet, comme l’indique la Gazzetta dello Sport. “Ces propos sont déplacés, le contrôle a été déclenché car Tiémoué Bakayoko et l’autre passager correspondaient parfaitement, par hasard, aux descriptions, et évidemment il s’est terminé lorsqu’on s’est rendu compte qu’on avait arrêté une personne qui n’avait rien à voir avec la personne recherchée”.

Selon le journal sportif italien, la police était alors à la recherche de suspects impliqués dans une fusillade, entre ressortissants sénégalais, liée à un trafic de drogue. Tiémoué Bakayoko aurait alors été arrêté au volant de son SUV car il portait une chemise verte, comme le suspect recherché, également au volant d’un SUV. Un coup de malchance qui aura toutefois valu un moment plutôt désagréable au joueur français.

À voir également sur Le HuffPost: Florian Thauvin s’excuse “auprès de tous les Marseillais” après des propos hors antenne

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - Décès de George Floyd - François Durpaire : "Le racisme dans la police aux États-Unis est un racisme systémique, à l’intérieur même de l’institution"

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles