Thomas Jouannet, OPJ (France 3) : "La production m’avait déjà sollicité à plusieurs reprises, mais..."

©Ronan Lechat - FTV - Terence Films

OPJ se tourne à La Réunion. Cette île paradisiaque de l’océan Indien vous a-t-elle incité à accepter d’y participer ?

Thomas Jouannet : C’est agréable de se retrouver à 10000 kilomètres dans un cadre merveilleux. Pourtant, ce n’est pas pour ça que je fais une apparition. La production m’avait déjà sollicité à plusieurs reprises, mais je n’étais pas libre. Cette fois-ci était la bonne. Et, en plus, le réalisateur de cet épisode est un ami et j’avais envie de travailler avec lui.

Le tournage était donc idéal ?

Exquis! J’ai été bien reçu et choyé, et j’ai pu venir accompagné de ma femme et de mes enfants. Tout s’est fait dans une ambiance détendue et familiale. Olivier Marchal, qui avait été invité et que j’avais contacté en amont, m’avait prévenu et conseillé de ne pas hésiter. Je n’ai pas été déçu !

Est-ce très différent de tourner loin de la métropole ?

Oui, car vous êtes coupé de l’actualité habituelle. À La Réunion il existe une sorte de sentiment d’entre-soi, qui fait que rien ne vous perturbe et n’interfère pendant que vous travaillez. Les horaires changent aussi. Comme à 17 heures il n’y a plus de lumière du jour, on commence très tôt, aux alentours de 6 heures du matin. En journée, il y a une chaleur de dingue. Mais vous finissez par vous y habituer. C’est aussi génial de découvrir des cultures et des manières de vivre différentes, avec une végétation luxuriante et sublime.

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles