Taylor Swift tacle Ticketmaster après le chaos autour de la billetterie de sa tournée

Taylor Swift tacle Ticketmaster après le chaos autour de la billetterie de sa tournée
Taylor Swift dans le clip de
Taylor Swift dans le clip de

Taylor Swift, a réagi aux ratés autour de la billetterie de sa prochaine tournée aux États-Unis, vendue sur Ticketmaster, renforçant la pression sur ce géant américain du secteur, souvent accusé de monopole.

De nombreux fans de la chanteuse américaine s'étaient plaints ces derniers jours sur les réseaux sociaux d'attentes interminables, de bugs, et de prix s'envolant en flèche pendant les ventes anticipées sur la plateforme de la tournée "Eras", qui démarre le 18 mars prochain.

Jeudi, Ticketmaster a même annulé la vente publique qui devait démarrer vendredi, "en raison d'une demande particulièrement élevée (...) et d'un stock insuffisant de tickets restants".

"C'est vraiment difficile pour moi de devoir m'en remettre à une entité extérieure", a réagi vendredi Taylor Swift sur sa page Instagram, soulignant des années de relations particulières et de fidélité avec ses fans.

"Et c'est atroce pour moi de voir des erreurs se produire sans rien pouvoir faire", a-t-elle ajouté.

Un nombre de ventes record

Sans nommer directement Ticketmaster, la star de 32 ans ajoute qu'elle n'a pas l'intention de "chercher des excuses à qui que ce soit". "Nous leur avons demandé, à plusieurs reprises, s'ils pouvaient gérer ce type de demande et on nous a assuré qu'ils pouvaient", ajoute-t-elle.

"C'est vraiment formidable que 2,4 millions de personnes aient pu obtenir des billets, mais ça me met hors de moi que beaucoup d'entre elles aient l'impression d'avoir vécu un cauchemar pour les avoir", a-t-elle poursuivi, en promettant de faire tout son possible pour que la situation s'améliore.

Lors des préventes de la tournée de la chanteuse, organisée mardi, Ticketmaster a expliqué avoir vendu 2 millions de billets, un record pour un artiste en une journée.

Malgré la vérification des comptes des fans et un système de codes pour l'achat des places en avance, Ticketmaster s'est plaint "d'un nombre vertigineux d'attaques de bots", des systèmes automatisés. L'entreprise explique avoir reçu 3,5 milliards de requêtes.

À la suite de la prise de parole de Taylor Swift, la plateforme s'est ensuite excusée dans un communiqué, publié sur Twitter.

Enquête ouverte

Cette cacophonie a relancé les critiques sur la position dominante de Ticketmaster, géant du secteur de la vente de billets, qui a fusionné en 2010 avec le géant du divertissement Live Nation.

Des associations de lutte contre les monopoles et de protection des consommateurs ont récemment appelé à enquêter sur ce groupe, sa position de force lui permettant selon eux "de faire flamber les prix, d'imposer des frais inutiles et coûteux et d'exploiter les artistes, les salles indépendantes et les fans".

Les prix des concerts de la légende du rock Bruce Springsteen, qui s'étaient élevés pour certains à des milliers de dollars, avaient déjà provoqué un tollé en début d'année.

Vendredi, le New York Times a annoncé, en citant des sources anonymes proches du dossier, que le département de la Justice avait ouvert une enquête antitrust sur Live Nation Entertainment, issu de la fusion entre Ticketmaster et Live Nation.

Article original publié sur BFMTV.com