Qu’est-ce que le syndrome de Guillain-Barré, maladie rare associée au vaccin Johnson & Johnson ?

·3 min de lecture
Sur environ 12,5 millions de doses du vaccin Johnson & Johnson administrées, la FDA a recensé 95 cas graves et un décès dû au syndrome de Guillain-Barré.

L'Agence américaine du médicament (FDA) alerte contre "un risque accru" de développer le syndrome de Guillain-Barré après avoir reçu le vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson. Mais qu'est-ce que cette rare maladie neurologique ? 

C’est un possible effet secondaire du vaccin Johnson & Johnson. À l'heure où de plus en plus de pays poussent leur population à se faire vacciner, la FDA apporte une nouvelle peu rassurante. Si cela ne concerne qu'une centaine de cas sur les 12,5 millions de doses administrées, la FDA alerte contre un "risque accru" de développer le syndrome de Guillain-Barré après avoir reçu le vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson. 95 personnes sont touchées par une forme grave de la maladie et ont dû être hospitalisées et une personne a trouvé la mort. L'entreprise pharmaceutique Johnson & Johnson tient à rassurer sur ce faible nombre de cas en assurant que "le taux de cas rapportés ne dépasse le taux de base dans la population générale que d'une faible marge."

Une faiblesse voire une paralysie progressive

L'OMS décrit le syndrome de Guillain-Barré comme "une affection rare dans laquelle le système immunitaire du patient attaque les nerfs périphériques." Il s'agit donc d'une maladie auto-immune inflammatoire qui peut atteindre les nerfs qui commandent les mouvements musculaires ou ceux permettant de percevoir les sensations (chaleur, froid...). 

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Quand quelqu’un fait un AVC devant vous, vous n’avez que quelques minutes pour le sauver. Voici ce qu’il faut faire"

D'après le site spécialisé en maladies rares Orpha.net, cette maladie est caractérisée par une faiblesse voire une paralysie progressive, débutant le plus souvent au niveau des jambes et remontant parfois jusqu’à atteindre les muscles de la respiration puis les nerfs de la tête et du cou. Dans près de 85% des cas, les personnes atteintes de la maladie récupèrent pleinement leurs capacités physiques au bout de 6 à 12 mois. Dans les cas les plus sévères, la rééducation peut être longue et environ 10% des personnes atteintes gardent des séquelles. Si les rechutes sont possibles, elles restent très rares (5%). 

Nécessite une hospitalisation immédiate

Le syndrome de Guillain-Barré nécessite une hospitalisation immédiate, car il est important de traiter la maladie le plus rapidement possible, avant que les lésions des nerfs ne deviennent trop importantes. Le patient hospitalisé est placé sous étroite surveillance et des tests pour mesurer la capacité respiratoire sont effectués régulièrement pour placer le patient sous respirateur en cas d’insuffisance respiratoire.

Si on ne sait pas encore pour quelle raison les défenses immunitaires se dérèglent, la plateforme Orpha indique qu'il est probable qu’une infection soit à l’origine de la réaction excessive et anormale du système immunitaire. Environ deux tiers des personnes atteintes de la maladie ont souffert d’une infection virale ou bactérienne dans les jours ou les semaines précédant les premiers symptômes. Cette maladie peut également être due à certains vaccins, ce qui semble être le cas avec l'injection du vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson.

À LIRE AUSSI >>> De nombreux enfants souffrent de symptômes neurologiques suite à une maladie post-Covid

Le syndrome de Guillain-Barré est une maladie rare qui peut toucher les personnes de tout-âge et de n'importe quel sexe, même si la maladie est plus fréquente chez les hommes d'âge adulte. Sa fréquence augmente légèrement avec l’âge, mais il peut survenir à n’importe quel moment de la vie, même si les enfants de moins de 5 ans sont très rarement atteints.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles