Le street-artiste Banksy accuse la marque Guess d'avoir plagié ses œuvres

Le street-artiste Banksy accuse la marque Guess d'avoir plagié ses œuvres

L'artiste reproche à Guess d'avoir utilisé ses œuvres pour une de leurs collections sans son autorisation. Il a par la suite invité ses abonnés à aller se servir dans le magasin de la marque à Londres.

Après avoir revendiqué la réalisation de sept nouvelles fresques en Ukraine, Banksy a pris à nouveau la parole sur Instagram, cette fois pour accuser Guess de plagiat. Dans un post, le street-artiste britannique précise que la marque de mode a notamment reproduit son pochoir Flower Thrower sur des vêtements de leur collection, sans lui demander son autorisation.

Cette collection capsule est présentée par Guess sur son site internet comme une collaboration avec BRANDALISED - une licence de graffiti "dont la mission est d'offrir aux fans de Banksy des objets de collection de graffiti abordables".

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

Rendez-vous à Londres

À la suite de cette découverte, Banksy a invité ses abonnés - au nombre de 11.6 millions - à se rendre au magasin Guess situé à Regent Street, dans le centre de Londres, pour voler ces vêtements exposés en vitrine.

"À l'attention de tous les voleurs à l'étalage. Veuillez vous rendre chez GUESS sur Regent Street", a-t-il précisé sur Instagram accompagnant son post d'une photo du magasin.

Et d'ajouter: "Ils se sont servis dans mes œuvres d'art sans demander, pourquoi serait-ce interdit de faire la même chose avec leurs vêtements?"

À la suite de cette publication, Guess a fermé son magasin londonien et a recouvert sa vitrine, protégée à l'extérieur par de nombreux agents de sécurité.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Le « Monde de Banksy » à Lisbonne jusqu’à la fin de l’année