Publicité

PSG: le plaidoyer pro-Donnarumma de Pascal Olmeta, qui a fait le calcul des points gagnés par l'Italien

Ceux qui osent le critiquer, selon lui, "n'y comprennent rien en gardiens de but". Alors que Gianluigi Donnarumma est pointé du doigt pour ses dernières prestations décevantes au PSG, avec notamment une faute de main contre Newcastle en Ligue des champions et une expulsion contre Le Havre en Ligue 1, Pascal Olmeta a pris sa défense ce mercredi soir, dans Rothen s'enflamme sur RMC.

"Il a 24 ans, il a fait toutes les sélections jeunes, il est vainqueur de l’Euro 2020, meilleur joueur de la compétition, décisif lors de la séance de tirs au but", rappelle l'ancien portier de l'OM et de l'OL. Avant de trouver des circonstances atténuantes à l'Italien: "Il arrive à Paris et on lui met Keylor Navas sur le dos. Déjà les choses n’étaient pas claires, tu commences à lui mettre le doute, ce n’est pas normal du tout. Ensuite on lui colle le fiasco du Real, même s’il a fait une grosse erreur, mais comme beaucoup d’autres. Et pour finir vous avez un coach qui lui demande de jouer au pied. Mais il n’a que le pied droit, le gauche il ne s’en sert que pour l’embrayage... Ne lui demandez pas de jouer avec les deux pieds alors qu’il n'en a qu’un."

"L'un des meilleurs au monde sur sa ligne"

D'autant que pour Olmeta, "Gigio" a bien d'autres qualités. "Ça reste l’un des meilleurs gardiens au monde sur sa ligne pour moi." Et surtout, un gardien décisif d'après le Corse.

"J’ai fait le calcul, il a fait gagner 9 points au PSG sur des arrêts décisifs cette saison", assure Olmeta. "C’est énorme pour un gardien de buts. Il n’a jamais été mis dans les meilleures conditions. Si vous ne comprenez pas ça…"

Christophe Dugarry, lui, ne le voit pourtant pas de la même manière. Si l'idée, insiste-t-il, n'est pas de "brûler" Donnarumma pour sa méforme actuelle, l'ex-attaquant estime qu'un peu de lucidité ne fait de mal à personne.

"Il n’a que 24 ans ce garçon, donc ce n’est pas lui rendre service que de ne pas lui dire qu’il n’est pas bon quand il n’est pas bon", observe Duga. "Ça a été l’un des meilleurs gardiens du monde, notamment à l’Euro avec l’Italie, c’est un excellent gardien, mais il est dans le dur. Pourquoi lui chercher des excuses? Il vit la carrière d’un jeune joueur, avec des hauts et des bas. Pourquoi faudrait-il lui trouver des excuses, sous prétexte qu’il y a une confrérie des gardiens? Il n’y a pas d’excuses. Il a des progrès à faire, tout simplement. Aucun joueur n’est mis dans les meilleures conditions."

Article original publié sur RMC Sport