Publicité

PSG: après Monaco puis Newcastle, la mauvaise passe continue pour Donnarumma, expulsé contre le Havre

Depuis son excellent match à Reims le 11 novembre dernier, Gianluigi Donnarumma est en perte de vitesse. Ce dimanche, au Havre, le gardien italien a été expulsé (10e) en raison d'une sortie hasardeuse, levant son pied à hauteur du visage de Josué Casimir. Son remplaçant Arnau Tenas (22 ans), qui a disputé son premier match avec son nouveau club, a marqué des points lors du succès parisien (2-0).

Les erreurs se multiplient pour Donnarumma

Auteur de multiples arrêts à Reims, Donnarumma avait été vanté par son entraîneur Luis Enrique, qui saluait alors "un gardien merveilleux". Cette fois, le coach a parlé d'une "erreur" de son portier, tout en félicitant son numéro deux (ou trois avec l'absence de Keylor Navas), ne se montrant pas surpris par son niveau affiché. "Il s'entraîne chaque jour comme si c'était le dernier entraînement de sa vie. Le jour où on a besoin de lui, Arnau enfile le costume", a lancé l'ancien sélectionneur de la Roja à propos de Tenas.

Face à un adversaire plus abordable, Gianluigi Donnarumma n'a pas réussi à se sortir d'une mauvaise passe. Mardi, dans un match important pour le PSG en Ligue des champions face à Newcastle (1-1), l'ex-joueur de l'AC Milan a facilité l'ouverture du score des Magpies en négociant mal une frappe de Miguel Almiron. Quatre jours avant, il avait déjà effectué une bévue contre Monaco (5-2) avec une passe manquée, offrant ensuite un but au club du Rocher.

Pour Donnarumma, depuis son arrivée à l'été 2021, les erreurs se multiplient, avec en point d'orgue la perte de balle face à Karim Benzema, lors du huitième de finale retour contre le Real Madrid en mars 2022. Le jeu au pied du joueur de 24 ans pose question, là où Arnau Tenas s'est montré à l'aise dans cet exercice ce dimanche, même si logiquement l'Espagnol demanderait à être revu sur la longueur et face à un adversaire d'un autre calibre.

Luis Enrique le défend

"Il n'y a pas de problème avec Donnarumma", a assuré l'entraîneur du PSG ce dimanche. "Pour moi cette action est plus une erreur de la ligne défensive que du gardien. Et je demande au gardien de couvrir donc s'il y a un responsable, c'est moi. La plupart du temps ça se passe bien. Quand ça ne se passe pas bien, le problème vient de moi."

"Gigio a fait ce que je lui ai demandé", a conclu Luis Enrique à propos de son joueur, ne souhaitant pas le remettre en question en public. Depuis la prise de pouvoir de Luis Enrique, Gianluigi Donnarumma touche plus de ballons que lors de la saison dernière (35,2 ballons en moyenne en Ligue 1 avant le match du jour contre 26,9 l'an passé).

Après chaque erreur de Gianluigi Donnarumma, Luis Enrique défend à chaque fois son gardien. A l'issue de la victoire contre Monaco, l'Espagnol estimait même que le portier réalisait pour l'instant une saison "exceptionnelle". Sauf que les deux matchs qui ont suivi, face à Newcastle et au Havre, n'ont pas vraiment permis de vraiment confirmer cette analyse.

Tenas aura une nouvelle chance contre Nantes

Lors de sa première saison au PSG, Gianluigi Donnarumma avait été mis en concurrence avec Keylor Navas, les deux hommes se partageant les matchs. Priorité était donnée à l'Italien pour la Ligue des champions et au Costaricien pour la scène nationale. L'an dernier, l'ancien du Real Madrid filait en prêt à Nottingham Forest, installant totalement "Gigio" dans la peau du numéro un. Christophe Galtier n'avait lui jamais remis en question le statut de Donnarumma, laissant le rôle de doublure à Sergio Rico.

Formé par le FC Barcelone et passé par les sélections de jeunes en Espagne, Arnau Tenas avait été appelé pour la première fois avec la Roja en mars 2022, sélectionné alors par un certain Luis Enrique. "Il est parfaitement adapté à notre idée de jeu qui est de repartir de derrière", a commenté cette fois celui qui dirige le PSG, à propos de Tenas. "Par rapport à sa situation, il fait preuve d'un top professionnalisme (...) Il a pu avoir une chance grâce à des choses qui peuvent se passer dans le football. Il était à son niveau, tout simplement."

Samedi prochain, Luis Enrique n'aura pas d'autre choix que de faire confiance à Arnau Tenas pour la réception de Nantes en Ligue 1. De son côté, Gianluigi Donnarumma n'aura pas l'occasion de rejouer avant le déplacement décisif à Dortmund le 13 décembre, S'il semble peu probable que le technicien se passe de son gardien titulaire pour un tel rendez-vous, le débat d'un possible turn over pourrait être encore plus relancé en cas d'élimination précoce du PSG, ce qui serait une première depuis l'arrivée de QSI.

Article original publié sur RMC Sport