Publicité

PSG-Newcastle: Mbappé arrache le nul à la dernière minute, Paris reste maître de son destin

La première minute de jeu, avec deux déboulés de Lee Kang-In sur le côté gauche de la surface a donné le ton: le PSG était là pour prendre sa revanche après la lourde défaite de l’aller (1-4).

Malheureusement pour les partenaires de Kylian Mbappé, Newcastle a profité d'une rare occasion pour marquer et mettre en grosse difficulté Paris jusqu'à l'égalisation du buteur sur un penalty dans les derniers instants du match (1-1). Avant la dernière journée et un déplacement périlleux à Dortmund, Paris garde son destin entre ses mains pour rêver d'une qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue de champions.

>> PSG-Newcastle (1-1)

Donnarumma a mis à mal les ambitions du PSG

Efficace au pressing, Paris a d'abord semblé capable de vite étouffer son adversaire… en vain. Les hommes de Luis Enrique se sont mis en danger tous seuls. Sur une passe en retrait un poil trop appuyée d’Achraf Hakimi, "Gigio" Donnarumma a remis sur le Marocain qui s’est fait bouger par Anthony Gordon.

>> Tous les matchs du PSG en Ligue des champions, c'est sur RMC Sport

Heureusement pour Paris, cette double erreur du latéral n’a pas été sanctionnée par un but des Magpies, la frappe d’Alexander Isak ne trouvant pas le cadre. Problème, après cette première alerte, le bloc francilien a continué de reculer et a laissé le ballon aux joueurs de Newcastle pendant une dizaine de minutes.

Sur une frappe enroulée de Miguel Almiron, Gianluigi Donnarumma a mollement détourné le ballon dans les pieds d’Alexander Isak. Cette fois, le Suédois ne s’est pas fait prier pour marquer le premier but du match (0-1, 24e).

Skriniar s'en sort bien avant la pause

Après l’ouverture du score, le PSG a tenté de réagir mais trop timidement. Surtout, les attaquants franciliens ont manqué de précision dans leurs tentatives. Et sur un contre au bout du temps additionnel, Milan Skriniar a privé Alexander Isak d’un face-à-face avec Gianluigi Donnarumma grâce à un superbe retour... où le Slovaque a légèrement (et involontairement) touché le ballon du bras en tombant au sol.

Une action où Szymon Marciniak n’a pas sifflé ni expulsé le défenseur parisien. Le VAR n'a pas jugé bon d’intervenir. Une question d'interprétation qui a évité aux Parisiens de jouer toute la seconde période en infériorité numérique.

Paris a longtemps gâché

Mené à la pause et provisoirement troisième du groupe F, le PSG a repris la possession du ballon au retour des vestiaires. Entrés en jeu à l'heure de jeu, Vitinha et surtout Bradley Barcola ont apporté plus de mouvement aux offensives parisiennes.

L'ancien de l'OL, sur deux belles offrandes de Kylian Mbappé est passé tout près d'égaliser. Mais après avoir buté à bout portant sur Nick Pope, l'ailier de 21 ans a manqué le cadre.

Après ces deux grosses occasions, Achraf Hakimi a été déséquilibré dans la surface des Magpies mais l'intervention du VAR n'a pas débouché sur un penalty en faveur du leader de la Ligue 1. Rebelote quelques instants plus tard où une légère main anglaise n'a pas été sifflée (0-1, 72e). Kylian Mbappé a ensuite échoué face à un Nick Pope des grands soirs.

Mais sur une dernière action dans la surface anglaise, le ballon a touché la main de Livramento. Si le cuir a d'abord touché le ventre du défenseur, le VAR a invité l'arbitre à aller voir la séquence qui a sifflé penalty. En force, Kylian Mbappé a transformé (1-1, 90e+8). Un but qui change diamétralement les choses pour Paris.

Paris maître de son destin à Dortmund

A l'arrivée, le PSG a concédé le nul ce mardi et garde une chance de finir en tête de son groupe. Déjà qualifié après son succès à Milan (1-3), le BvB recevra Paris, le 13 décembre prochain, dans un match où les Franciliens joueront leur avenir en Ligue des champions.

Pour se qualifier en huitièmes de finale de la Ligue des champions et finir premier du groupe, Paris devra impérativement l'emporter en Allemagne. En cas de nul des coéquipiers du Lucas Hernandez, ils seront qualifiés si Newcastle ne gagne pas à St James' Park contre Milan.

Mauvaise nouvelle, Ousmane Dembélé sera suspendu pour le match contre Dortmund après avoir reçu un carton jaune pour un geste d'humeur contre Newcastle.

Mais gare à une défaite dans la Ruhr puisque pour la première fois depuis le rachat par le Qatar, le Paris Saint-Germain peut encore être éliminé de la Ligue des champions dès les poules.

Article original publié sur RMC Sport