Publicité

Paris 2024: "S’il faut livrer des Jeux sans elle ou malgré elle, on le fera", Oudéa-Castera tacle vertement Anne Hidalgo

La ministre des Sports Amélie Oudéa-Castera a réagi à la polémique des derniers jours et aux déclarations d'Anne Hidalgo. La maire de Paris s'est faite remarquer par une sortie sur les transports, avançant que certains chantiers ne seront pas achevés pour les Jeux olympiques de Paris 2024. La ministre réagit avec fermeté mais aussi dépit.

Les répliques s'enchaînent entre la mairie de Paris et le gouvernement. Alors que Clément Beaune a répondu avec fermeté concernant la situation des transports parisiens, à huit mois du début des Jeux olympiques de Paris 2024, c'est au tour de la ministre des Sports dé répondre à Anne Hidalgo.

Sur RTL ce dimanche soir, Amélie Oudéa-Castera a réagi aux propos de la maire de Paris qui, quelques jours plus tôt, allumait la mèche en assurant que certains transports ne seraient pas prêts à temps. Se disant "très confiante" concernant des chantiers qu'elle reconnaît encore en cours, la ministre estime qu'Anne Hidalgo joue contre son camp.

"Je trouve que la séquence qui vient de se passer est assez navrante", juge la ministre des Sports. "Mercredi soir, on a vu la maire de Paris faire un peu de politique politicienne sur les plateaux TV, sur le dos des Jeux. Jeudi au bureau exécutif du Cojo (comité d'organisation des jeux olympiques et paralympiques) elle fait preuve d'une légèreté invraisemblable, en arrivant en retard, partant un quart d'heure avant la fin en prétextant qu'elle avait un mariage et qu'elle ne pouvait pas faire attendre les mariés au moment où j'allais lui répondre sur ce que nous avions prévu de faire sur le sujet des SDF à Paris. Elle avait dit que ce sujet la préoccupait, visiblement la réponse ne l'intéresse pas. Et vendredi soir, ce groupe des élus Paris en Commun qui fait sortir une vidéo avec des images manipulées de Valérie Pécresse, avec des images qui montrent qu'elle joue contre son camp, qui est celui de la France."

"Je ne lui ai jamais manqué de respect, la réciproque n'étant pas vraie"

"On va être plus forts que ça. S'il faut livrer des Jeux sans elle, on les livrera sans elle. Au pire, s'il faut les livrer malgré elle, on les livrera malgré elle", a conclu Amélie Oudéa-Castera. "J'aimerais qu'on revienne à plus d'esprit d'équipe. Je n'ai jamais eu de problème avec Anne Hidalgo. Je travaille très bien avec ses équipes, je ne lui ai jamais manqué de respect, la réciproque n'étant pas vraie. Je veux que toutes les personnes qui ont quelque chose à apporter à cette équation des Jeux pour en faire un succès le fassent. Si elle n'est pas prête à le faire voire si elle a envie de jouer contre son camp, on sera plus forts que ça et on surmontera cet obstacle."

Article original publié sur RMC Sport

VIDÉO - Paris 2024 : la trêve olympique, est-ce une utopie ?