Publicité

OL: Textor affiche sa confiance après le passage crucial devant la DNCG

L’Olympique lyonnais joue sa saison financière devant la DNCG. Toujours en grande difficulté en Ligue 1, avec une place de lanterne rouge, le club rhodanien avait rendez-vous avec le gendarme financier du football français ce mardi. Objectif des dirigeants lyonnais: prouver à la DNCG que le club a les moyens de bien finir la saison et potentiellement convaincre l’instance de faire sauter l’encadrement de la masse salariale et des indemnités de mutation en vigueur depuis cet été.

Après deux heures de rendez-vous, John Textor s’est arrêté au micro de RMC Sport pour livrer en exclusivité ses premières impressions. "Ah RMC ! Je vous adore (sic) ! J’ai apprécié la réunion. On a été bons sur les chiffres. On a montré que le premier quart de la prochaine année fiscale sera très bon. Tout le monde sait ce que l’on a fait sur les ventes de joueurs. On a transmis aussi les très bons chiffres du refinancement de la dette. Les agences de notation pensent qu’on va dans la bonne direction. Quant au processus devant la DNCG, c’est nouveau pour moi."

"La fermeté de la DNCG lors de la première audition a été bénéfique pour nous"

Depuis la décision prise en juillet d’encadrer le club et de l’empêcher de dépenser plus de 25 millions d’euros sur le marché des transferts, l’OL a réalisé plusieurs ventes de conséquentes. Trois transferts ont fait particulièrement du bien aux finances lyonnaises: Bradley Barcola au PSG (45 millions d’euros + 5 millions de bonus), Castello Lukeba à Leipzig (34 millions d’euros bonus compris) et Romain Faivre à Bournemouth (prêté ensuite à Lorient, 15 millions d’euros).

"Maintenant, on sait comment s’y préparer", a admis l’homme d’affaires américain. "On a beaucoup appris lors de notre premier passage. Quand vous rachetez un club, vous avez tendance à penser que vous pouvez faire ce que vous voulez. La DNCG nous a forcés à prendre des décisions qui se sont avérées bonnes pour le club, comme faire des ventes, et je pense vraiment que les joueurs qui sont arrivés sont aussi bons que ceux qui sont partis. Donc je pense que la fermeté de la DNCG lors de la première audition a été bénéfique pour nous."

"Les contraintes fixées l’été dernier s’appliquent toute la saison. C’est inhabituel de leur part de lever ces sanctions mais c’est ce qu’on leur a demandé. On aimerait investir intelligemment mais de manière significative lors du prochain mercato. Toutes les équipes ont des manques et on en a nous aussi, bien sûr. On verra bien. Nos progrès sont impressionnants. Notamment le travail sur la dette. Aujourd’hui nous avons des liquidités. Ce qui est très bien. On espère qu’ils vont le reconnaître." John Textor et l’OL devraient être fixés sur leur sort ce mardi dans la soirée.

Article original publié sur RMC Sport