Publicité

La descente aux enfers se poursuit pour le Botafogo de John Textor, qui perd sa place de leader

La descente aux enfers se poursuit pour le Botafogo de John Textor, qui perd sa place de leader

Les clubs de la galaxie Eagle Football sont dans le dur. Pendant que Lyon enchaîne les déceptions et traîne en queue de peloton en Ligue 1, Botafogo vient de perdre les rênes du championnat du Brésil. Leader avec 13 points d'avance au soir du 19 octobre, Botafogo vient d'enchaîner un huitième match sans succès (trois nuls, cinq défaites) en étant tenu en échec à domicile face à Santos (1-1) dimanche soir.

Pourtant, l'équipe basée à Rio était toute proche de mettre fin à sa spirale négative. Si Danilo a ouvert le score dès la 11e minute, Messias Rodrigues da Silva a permis à son équipe de prendre un point.

Cinq entraîneurs en quelques mois

Bien lancés pour décrocher un premier titre de champion depuis 1995, Botafogo s'est totalement écroulé, au point de perdre la tête du championnat à l'issue de ce week-end. Désormais troisième, un point derrière Palmeiras et Flamengo, le club de John Textor doit encore disputer trois matchs pour ne pas mettre à la poubelle une saison qui semblait pourtant bien partie, malgré de nombreux remous en coulisse.

Car le scénario de la saison 2023 de Botafogo amuse beaucoup les supporters adverses. Cela serait pour beaucoup "le plus grand pop corn de l’histoire du Brasileiro" si le club ne terminait pas champion. Les Alvinegro ont connu cinq entraîneurs en quelques mois: Luís Castro, Cláudio Caçapa, Bruno Lage, Lucio Flavio et Tiago Nunes.

Une descente aux enfers que John Textor suit pour l'instant de loin. L'homme d'affaires américain a été suspendu 30 jours pour son énorme craquage à la télévision brésilienne, où il avait dénoncé la "corruption" des arbitres et demandé en direct la démission du président de la fédération brésilienne.

Article original publié sur RMC Sport