Publicité

OL: Pierre Sage joue gros contre Toulouse, Genesio et Sampaoli ont chacun leurs partisans

Quel visage aura l'OL en 2024, sur son banc comme sur le terrain? C'est un vaste chantier qui attend la direction lyonnaise cet hiver, pour tenter d'enrayer la crise et d'éviter d'une relégation en Ligue 2 en fin de saison.

Pour l'instant, c'est toujours Pierre Sage qui assure l'intérim, après le départ de Fabio Grosso. Ce fut le cas contre Lens (2-3) puis à Marseille (0-3), ce sera de nouveau le cas dimanche face à Toulouse (17h05), dans le cadre de la 15e journée de Ligue 1.

Pierre Sage peut-il rester jusqu'à la fin de l'année?

Pierre Sage avait fait bonne impression face aux Lensois: malgré la défaite, les Lyonnais avaient fait bonne impression. Apprécié du vestiaire, le directeur du centre de formation de l'OL avait aligné une équipe qui, si elle n'avait pas fait de miracles côté résultats, avait affiché des promesses dans le contenu. Ce fut moins le cas au Vélodrome mercredi, dans le match en retard de la 10e journée.

Pour Pierre Sage, la rencontre face au TFC est importante: une victoire de Lyon permettrait de réenclencher un élan. Du résultat de dimanche dépend son avenir à court terme: une bonne prestation lyonnaise pourrait convaincre la direction de faire confiance à Pierre Sage jusqu'à la trêve hivernale. Ce qui laisserait du temps cet hiver pour préparer la suite en 2024.

Un duel Sampaoli-Genesio se dessine

Mais l'idée est toujours de trouver le successeur de Fabio Grosso. La direction y travaille. Comme révélé par RMC Sport, Bruno Genesio est bien dans les petits papiers et a des partisans en interne, au sein des instances dirigeantes comme dans le vestiaire. Des échanges sont prévus entre l'ancien coach de Rennes et John Textor, le propriétaire.

Très apprécié du nouveau directeur sportif David Friio, qui le connaît depuis leur passage commun à l'OM, Jorge Sampaoli est une vraie option. Libre depuis son départ de Flamengo en septembre, l'Argentin de 63 ans a lui aussi des partisans dans le nouvel organigramme de Lyon. Mais rien n'est encore acté. Tout pourrait en revanche aller très vite en cas de nouvelle contre-performance face à Toulouse dimanche.

Quel mercato cet hiver?

Le mercato d'hiver dépendra en partie du choix de l'entraîneur. L'OL a reçu, cette semaine, une bonne nouvelle de la part de la DNCG et dispose d'une enveloppe de 65 millions d'euros sur le papier. Les besoins ont déjà été identifiés: le club aimerait faire venir un joueur par ligne.

Des noms circulent déjà, notamment celui d'Hugo Ekitike. Mis de côté par le PSG depuis son non départ estival, l'attaquant de 21 ans avait déjà été cité dans les esprits lyonnais en août dernier. Mais la piste menant à l'ancien Rémois s'annonce très compliquée, notamment d'un point de vue financier.

Article original publié sur RMC Sport