Publicité

Nantes: Gourvennec dément avoir signé une pétition anti-Kita

Première conférence de presse… et première polémique. Officiellement présenté ce jeudi comme nouvel entraîneur du FC Nantes, Jocelyn Gourvennec a été questionné sur une pétition qu’il aurait signée il y a deux ans.

Une pétition qui appelait à un changement de direction au sein du club et au soutien du Collectif Nantais, créé à l’automne 2021 avec l’objectif de reprendre le FCN en cas de vente de Waldemar Kita. Si le nom de Gourvennec figure parmi les signataires, le principal intéressé assure ne pas être au courant.

Franck Kita s'en "moque profondément"

"Je vais être très clair. On m’a parlé de ça hier (mercredi). Je ne sais pas de quoi on me parle. Je n’ai jamais rien signé, je ne sais pas ce qu’est cette pétition. Je pense avoir montré depuis le début de ma carrière, qui a démarré à 16 ans à Lorient, que j’ai beaucoup de rigueur et de loyauté à l’égard de tous. Je ne sais pas ce que c’est que cette histoire", a-t-il déclaré.

Et d’ajouter : "Pour moi ce n’est pas un sujet. J’ai été joueur du FC Nantes, je n’étais pas le joueur du président. Aujourd’hui, je ne suis pas l’entraîneur du président Kita, je suis l’entraîneur du FC Nantes. Le FC Nantes appartient à tous les Nantais."

Présent au côté de son nouveau coach, Franck Kita, directeur général du club, a tenu à le défendre à sa façon : "Je m’en moque profondément. Tout va bien. Je suis ravi qu’il soit là aujourd’hui, on s’entend très bien. Et ça je m’en fiche totalement."

Nommé en remplacement de Pierre Aristouy, évincé après une série de quatre matchs sans victoire, Gourvennec fera ses débuts sur le banc nantais samedi avec un premier gros défi : la réception à la Beaujoire de l'OGC Nice, seule équipe toujours invaincue cette saison en Ligue 1.

Article original publié sur RMC Sport