Publicité

Nantes: "On lui a laissé sa chance", Kita justifie le départ d'Aristouy et l'arrivée de Gourvennec

La valse des entraîneurs continue à Nantes. En conférence de presse ce jeudi pour la présentation de Jocelyn Gourvennec comme nouvel entraîneur, le directeur général du FC Nantes Franck Kita a justifié le départ de Pierre Aristouy. Le fils de Waldemar Kita estime qu'il devait "agir plutôt que réagir".

"On sentait qu'on prenait un mauvais tournant depuis un certain temps. On pensait que l'avenir du club pouvait être en péril. Par rapport à l'année dernière, on a voulu agir plutôt que réagir", justifie-t-il au sujet d'Aristouy, qui était arrivé sur le banc de l'équipe première du FC Nantes en début de saison. Quatre mois après, le FC Nantes est 11e de Ligue 1 et affiche un bilan de 5 victoires, 4 matchs nuls et 8 défaites.

"On lui a laissé sa chance" estime Kita concernant Aristouy

"On l'a gardé, on lui a laissé sa chance, assure le dirigeant nantais. On n'est pas là pour faire son procès. Les raisons sont les miennes, et je n'ai pas à partager ma réflexion à son sujet. Je remercie grandement Pierre pour ce qu'il a fait. Il a fait un travail de dingue, et je l'en remercie grandement. Maintenant, on est en Ligue 1. Je dois prendre des décisions, je suis là pour que l'équipe fonctionne, pas pour l'affect."

Franck Kita rappelle que lorsque Pierre Aristouy, alors entraîneur des U19 nantais, avait accepté le poste d'entraîneur de l'équipe première, "il connaissait les risques de devenir coach de Ligue 1". "On l'a prolongé de deux ans pour lui assurer une sécurité, sur une durée raisonnable pour avoir un parachute, poursuit-il. Il n'est plus responsable de l'équipe première mais fait toujours partie du FC Nantes. Quand je l'ai prévenu de son éviction, je l'ai rassuré sur son avenir. Il est en réflexion pour le moment."

"Je ne suis pas l'entraîneur du président Kita"

Concernant l'arrivée de Jocelyn Gourvennec sur le banc des Canaris, Franck Kita explique qu'il le connaît "depuis un certain temps": "On a beaucoup échangé dans un premier temps. Lorsqu'on échange avec lui, on est admiratif de son expérience. Il connaît la Ligue 1. Il a les caractéristiques du coach que j'aime. Il a une autorité, il propose une qualité de jeu, il a de la rigueur, et j'ai senti une grande motivation chez lui. Il était naturel pour lui comme pour moi d'avancer ensemble."

Il ajoute que l'ancien entraîneur du LOSC "connaît la Coupe d'Europe". "Il aime la ville, c'est un ancien du club. C'était important pour nous. L'histoire de Jocelyn avec le FC Nantes n'est pas terminée", conclue le directeur général. De son côté le néo-entraîneur raconte que le FC Nantes est le club où il s'est "le mieux senti" dans sa vie de joueur, mais prend ses distances avec sa nouvelle direction en rappelant qu'il n'est "pas l'entraîneur du président Kita", mais "l'entraîneur du FC Nantes".

Article original publié sur RMC Sport