Publicité

"On est monté 200 fois ensemble": un ancien partenaire de Kolbe juge "impossible" son contre sur Ramos

Il n'y croit pas. Invité de Sud Radio au lendemain de la défaite du XV de France en quart de finale de la Coupe du monde de rugby face à l'Afrique du Sud (29-28), l'ancien international français Yoann Huget est revenu sur le contre de Cheslin Kolbe sur la transformation de Thomas Ramos, qui a privé les Bleus de deux précieux points qui leur ont terriblement manqué au coup de sifflet final.

"On est monté 200 fois ensemble"

Et celui qui connaît bien la fusée sud-africaine pour avoir partagé le même vestiaire toulousain entre 2017 et 2021 a un avis très tranché sur la légalité de ce geste décisif.

"C'est impossible qu'il contre le ballon s’il ne part pas devant", estime Yoann Huget.

"J'ai joué 6 ans avec lui (sic), on est monté en tout et pour tout 200 fois ensemble et je peux vous dire qu'on était loin du ballon, même en plongeant. Il y a des fois où on menait d'un point, où il y avait une transformation et où on s'est envoyé à monter le plus vite possible et ça ne marchait pas", confie l'ancien arrière du XV de France.

Une action polémique

Le geste de Cheslin Kolbe a fait couler beaucoup d'encre depuis la fin de ce France-Afrique du Sud, beaucoup estimant que l'ailier sud-africain est parti avant que l'arrière français n'entame sa course d'élan, ce qui aurait dû être sanctionné d'une pénalité à retaper sans droit de monter. Une impression qu'une nouvelle vidéo prise depuis le virage derrière les poteaux sud-africains semble appuyer.

De son côté, l'arbitre néo-zélandais Ben O'Keeffe a jugé sur le moment que le contre était légal. "C'est bon, le timing est bon", a-t-il lancé à ses assistants vidéos, sans juger utile de regarder le ralenti. Une décision qui lui a valu de nombreuses critiques, à commencer par celles du capitaine Antoine Dupont, qui a estimé que son arbitrage n'avait pas été "au niveau de l'enjeu".

Depuis ce dimanche, Ben O'Keeffe est victime de cyber-harcèlement de la part de supporters français déçus par le résultat. World Rugby a toutefois tenu à lui assurer son soutien en lui confiant "au mérite" la responsabilité d'arbitrer la demi-finale Angleterre-Afrique du Sud de ce samedi.

Article original publié sur RMC Sport