Publicité

France-Afrique du Sud: le supersonique Kolbe avait-il le droit de contrer la transformation de Ramos?

L’équipe de France menait d’une courte tête à la pause (22-19) à l’issue d’une première période de haute voltige, ce dimanche face à l’Afrique du Sud. Mais ils ont échoué d'un petit point au coup de sifflet final (29-28), voyant leur rêve s'achever à ce stade de la compétition.

Thomas Ramos pourra s’en mordre les doigts, et repenser à ce coup de pied de transformation qu’il s’est fait contrer sur le deuxième essai de Peato Mauvaka par Cheslin Kolbe, qu’il a vu surgir de nulle part. L’ailier supersonique des Springboks a sprinté en direction du buteur qui s’était élancé, comme l’y autorise le règlement.

Ce que dit le règlement

Celui-ci spécifie que "tous les joueurs de l’équipe adverse doivent se replier en arrière de leur ligne de but et ne doivent pas la franchir avant que le botteur commence sa course". "Quand le botteur commence sa course ou amorce son coup de pied, les joueurs de l’équipe adverse peuvent charger ou sauter pour essayer d’empêcher la réussite du but", précise le règlement.

L’action a beaucoup fait réagir la toile. Et deux versions commencent à s'affronter. Sur les images dévoilées par le diffuseur TF1, en plan large, on voit que Cheslin Kolbe démarre sa course au moment où Ramos décolle le pied droit dans un petit mouvement qui semble vouloir dire qu'il débute son élan. Or le Français met encore un temps avant de vraiment démarrer sa course. Ce qui crée un flou.

Et quand on voit l'écart final d'un point au tableau d'affichage, on se dit que ces deux unités manquent cruellement aux Bleus. Reste une question: pourquoi l'arbitrage vidéo n'a-t-il pas demandé à revisionner les images?

Après le match, Thomas Ramos a fait part de sa stupeur: "Sachant que c’est ma routine habituelle, je n’ai pas l’impression d’être très près de la ligne des 22, explique-t-il. Il faudra que je revoie les images. Au moment où je tape, je sens qu’il est sur moi. Ça ne m’était jamais arrivé. A moi de regarder pourquoi ça m’arrive, malheureusement, pourquoi ce soir. C’est comme ça."

Chelsin Kolbe, lui, assure qu'il était bien derrière la ligne quand le buteur bleu a commencé sa course d'élan. Interrogé sur la non utilisation de l'arbitrage vidéo sur la séquence, l'ailier sud-africain a fait une belle réponse de Normand: " "J’espérais que non, a malicieusement poursuivi le Sud-af'. Il (l'arbitre) ne l’a pas fait heureusement, enfin pas heureusement. Car s’il l’avait fait, j’étais du bon côté de la ligne."

Article original publié sur RMC Sport