Publicité

France-Afrique du Sud: cette nouvelle vidéo du contre de Kolbe sur Ramos qui va hanter les Bleus

On pensait presque commencer à tourner la page de la cruelle élimination du XV de France par l’Afrique du Sud (28-29) ce dimanche, à la lecture des quelques manques français dans le jeu ou des justifications de décisions arbitrales décriées. Mais les réseaux sociaux sont cruels dans leur capacité à faire émerger de nouvelles images réactivant une certaine amertume. C’est le cas de cette vidéo diffusée sur X (ex-Twitter) par un spectateur du Stade de France, situé derrière les poteaux sud-africains au moment de la transformation de Thomas Ramos, contrée par Cheslin Kolbe après une course supersonique.

Kolbe semble bien partir avant

Un plan large de l’action diffusé par TF1 quelques instants après la rencontre laissait planer le doute sur la validité de ce geste. La vidéo depuis l’arrière des tribunes semble confirmer que l’ailier sud-africain était bien en faute. Le règlement est clair: "tous les joueurs de l’équipe adverse doivent se replier en arrière de leur ligne de but et ne doivent pas la franchir avant que le botteur commence sa course". "Quand le botteur commence sa course ou amorce son coup de pied, les joueurs de l’équipe adverse peuvent charger ou sauter pour essayer d’empêcher la réussite du but", ajoute le texte.

>> Suivez toutes les infos sur la Coupe du monde EN DIRECT

Or, le futur joueur des Tokyo Sungoliath (Japon) est déjà sorti de son en-but avant que Thomas Ramos n’engage sa course d’élan pour transformer l’essai de Peato Mauvaka (23e). Certains estiment que l’ancien Toulousain (2017-2021) et Toulonnais (2021-2023) était dans son bon droit à la vue d’un mouvement de l’épaule de Ramos, l’autorisant à tenter de le contrer.

Un point battu en brèche par Maxime Chalon, arbitre de Top 14 et Pro D2 de 2014 à 2022 actuellement consultant pour le club de Brive.

"Bouger le haut du corps ne suffit pas à donner le départ, il faut qu'il commence sa course d'élan en arrière ou en avant et là ce n'est pas le cas, donc la transformation devait être retapée avec interdiction de charge cette fois-ci. C'est la règle", a-t-il confié à RMC Sport.

L’arbitre néo-zélandais de la rencontre, Ben O’Keefe, n’a lui rien retrouvé à redire auprès de ses assistants dans le micro: "C’est bon! Le timing est bon." Pour Kolbe aussi, le doute n’est pas permis même s’il était bien heureux que la situation n’ait pas été revue à la vidéo. "J’espérais que non", a-t-il souri. "Il ne l’a pas fait heureusement, enfin pas heureusement. Car s’il l’avait fait, j’étais du bon côté de la ligne."

Article original publié sur RMC Sport