Publicité

Lyon-Lille: rechute violente pour les Lyonnais, qui s'enfoncent dans la crise et restent derniers du classement

L’embellie aura été de très courte durée. Après avoir renoué avec la victoire avant la trêve internationale, en allant s’imposant à Rennes (0-1), l’OL a rechuté face au Losc, ce dimanche, en clôture de la treizième journée de Ligue 1 (0-2). Devant leur public, les joueurs de Fabio Grosso ont une nouvelle fois affiché un bien triste visage. Dominés par les Dogues, les Gones se sont montrés friables derrière et maladroits devant. Jonathan David (qui n’avait plus marqué depuis fin août en championnat) en a profité pour ouvrir le score sur un service de Yusuf Yazici (27e).

Tiago Santos s’est chargé de doubler la mise d’une superbe frappe sous la barre, cinq minutes plus tard (32e). Le Portugais de 21 ans, auteur de son premier but avec Lille (le premier de sa carrière professionnelle), a été averti pour avoir chambré le public du Groupama Stadium. Sans que ça ne déclenche une véritable envie de révolte chez les Lyonnais, qui n’ont eu que 33% de possession en première période…

Un calendrier inquiétan pour Lyon

Malgré un triple changement à la pause, avec les sorties d’Alexandre Lacazette (le capitaine), Skelly Alvero et Mahamadou Diwara et les entrées de Ryan Cherki, Mama Baldé et Paul Akouokou, l’OL n’a pas su emballer le match. Sans vraiment forcer, les joueurs de Paulo Fonseca ont assuré leur succès face à une équipe en manque d’inspiration et de talent. Mama Baldé a tout de même eu deux énormes occasions, coup sur coup, mais l’attaquant guinéen les a vendangées.

Avec cette septième défaite de la saison (une victoire, quatre nuls), Lyon conforte sa dernière place au classement. Avec deux points de retard sur Clermont et quatre sur Lorient. Une situation extrêmement inquiétante pour le club rhodanien, qui vient d’établir la pire série de son histoire à domicile (sept matchs consécutifs sans victoire). D’autant que le calendrier lui réserve des affiches particulièrement difficiles dans les semaines à venir, avec trois déplacements à Lens (le 2 décembre), Marseille (le 6 décembre) et Monaco (le 15 décembre), entrecoupés de la réception de Toulouse (le 10 décembre).

Lille en course pour la C1

A l’inverse, ce succès permet à Lille de se rapprocher des équipes de tête. Les coéquipiers de Leny Yoro sont désormais quatrièmes, à un point de Monaco. Sachant que les trois premières places seront qualificatives pour la prochaine Ligue des champions et que la quatrième offrira un ticket de barragiste. Les Nordistes tenteront de renforcer leur statut de prétendant à la C1 en recevant Metz dimanche prochain (17h05), après avoir été en Slovénie pour défier l’Olimpija Ljubljana jeudi en Ligue Europa Conférence (18h45 sur RMC Sport).

Article original publié sur RMC Sport