Incidents OM-OL: marqué à vie, Grosso juge "inacceptable" l'absence de sanction contre Marseille

Touché au visage et principale victime du caillassage du car de l'Olympique Lyonnais en marge de son déplacement à Marseille fin octobre, Fabio Grosso est mécontent des suites de cette affaire. Agressé en marge de l'Olympico et blessé au niveau d'un oeil, l'entraîneur rhodanien a pesté ce vendredi sur l'absence de sanction alors que lui gardera des traces éternelles de cette triste soirée en Ligue 1.

"J'ai les épaules solides même si on ne le dirait pas, et je suis revenu. Bien sûr c’est une journée qui m'a beaucoup touché, vraiment beaucoup", a estimé le technicien italien des Gones. "Le matin quand je me lève et que je vais me nettoyer le visage et les dents, je regarde et les stigmates restent et malheureusement ils resteront."

>> Toutes les infos sur la Ligue 1

"L'absence de sanction c'est inacceptable"

Ancien joueur de l'OL et du championnat italien, Fabio Grosso y a connu de belles ambiances à travers toute l'Europe. Mais celui qui tente de relancer l'équipe lyonnaise en Ligue 1 ne veut pas qu'on laisse passer sans rien faire les incidents aux abords du Vélodrome. Un message très clair pour la LFP et sa commission de discipline.

"L'absence de sanction c'est inacceptable. Même si j’adore jouer dans des stades avec de la chaleur et une ambiance magnifique. Cela ne me fait pas peur, j’aime ça", a enchaîné le champion du monde 2006. "Je fais ce métier pour aller jouer dans des stades avec une ambiance incroyable comme Marseille sait le faire à l’intérieur de son stade. Mais pour moi, l’absence d’une sanction particulière par rapport à cette journée-là c'est inacceptable. On verra ce qui va se passer et on décidera après quand on saura bien les choses."

Grosso reste "ferme" sur le besoin de changer les choses

En presque un mois, il n’y a toujours pas eu d’interpellation après le caillassage du car de l’équipe rhodanienne, un certain immobilisme malgré l’enquête de police qui pose problème à Fabio Grosso. Malgré l'attaque du car de l'OL, rien n'a changé pour le moment en Ligue 1.

"Cela me dérange un peu, un peu beaucoup. Pour moi on doit prendre une décision, on doit faire quelque chose. C’est inacceptable de ne pas le faire. Je reste ferme sur ce que je pense et j'attends ça avec impatience. En continuant de travailler parce que je suis tout de suite revenu sur le terrain. Même si, j'ai regardé les photos, ce n'était pas bien de me montrer comme ça."

Et Fabio Grosso de conclure sur ce sujet: "J’avais envie de travailler fort parce que c’est comme ça qu’on peut sortir de notre situation difficile. C’est une chose très, très grave de ne pas encore avoir pris de décision sur ce match."

Article original publié sur RMC Sport