Publicité

Le Havre-PSG: luxation de l'épaule sans fracture pour Fabian Ruiz

Touché à l’épaule après un duel aérien, puis manipulé un certain temps au bord du terrain, Fabian Ruiz a fini par quitter la pelouse du stade Océane sur une civière, en grande souffrance, remplacé par l’Uruguayen Manuel Ugarte.

"Je ne suis pas certain pour Fabian, il avait très mal", avait seulement confirmé Luis Enrique en conférence de presse, en attendant que les premiers examens réalisés à l’hôpital où le joueur venait d’être transporté, livrent leur verdict.

Le visage du milieu de terrain et le temps qu’il aura fallu au staff médical pour le prendre en charge après un malaise laissaient craindre une grave blessure pour l’Espagnol.

On sait désormais que Fabian Ruiz souffre d’une luxation de l’épaule droite, sans fracture. Des examens complémentaires seront réalisés dans les prochains jours pour évaluer la durée de son indisponibilité, mais il y a fort à parier que l’on ne reverra pas l’Espagnol avec le maillot du PSG en compétition officielle avant la fin de l’année.

L. Enrique "regrette profondément" ce nouveau coup du sort

Luis Enrique serait ainsi privé d’un autre maillon essentiel dans l’entrejeu, alors qu’on sait depuis plusieurs semaines qu’il devra composer sans Warren Zaïre-Emery pour le déplacement à Dortmund en Ligue des champions, le 13 décembre, un match crucial pour l’avenir européen du PSG. Ousmane Dembélé sera également suspendu.

"Je le regrette profondément parce qu’il était en très bonne forme", a déploré Luis Enrique concernant la blessure de Fabian Ruiz, qui s'était imposé comme une option crédible au milieu pour pallier l'absence de Zaïre-Emery, ces dernières semaines.

"Je veux juste que 'Fabi' soit avec nous parce que c'est un très bon joueur et surtout une bonne personne. C'est un joueur qui a un niveau élevé et nous avons besoin de lui au milieu du terrain et surtout s'il me voit ‘beaucoup de soutien et un prompt rétablissement", a expliqué le jeune gardien espagnol Arnau Tenas en zone mixte, qui ne savait "rien de son état de santé".

En infériorité numérique après l'expulsion de son gardien Gianluigi Donnarumma, le Paris Saint-Germain a trouvé les moyens de s'imposer (2-0) sur la pelouse du promu havrais lors de la 14e journée, s'offrant un matelas plus confortable en tête du classement, avec quatre points d'avance sur son dauphin, l'OGC Nice.

Article original publié sur RMC Sport