Publicité

Coupe du monde 2026 (qualifications): le Nigeria n'a pas l'argent pour virer son sélectionneur

Dans une situation "très précaire" avec seulement deux points pris depuis le début de la campagne des éliminatoires à la prochaine édition de la Coupe du monde, le Nigeria, absent du Mondial 2022 au Qatar, aurait bien licencié son entraîneur, José Peseiro, si seulement il en avait eu les moyens.

"Si nous avions l'argent (pour payer ses indemnités), nous serions prêts à le démettre de ses fonctions, nous ne sommes pas contents", a déclaré Nse Essien, membre du comité exécutif de la Fédération nigériane de football (NFF), auprès de médias. La Fédération nigériane est engluée dans une crise financière.

L'été dernier, elle avait annoncé vouloir solliciter le vote des supporters pour décider du sort de son coach, qui était déjà José Peseiro, en poste depuis 2022 et dont le contrat arrivait à son terme. Un vote qui visait aussi à renflouer les comptes de l'instance, puisque les supporters devaient communiquer leur choix par téléphone. Peseiro est finalement resté après avoir accepté une baisse de son salaire mensuel, qui était estimé à 70.000 euros avant son maintien en poste.

L'Afrique du Sud pourrait creuser l'écart ce mardi

La qualification du Nigeria pour la Coupe du monde 2026 est déjà sérieusement compromise après les deux matches nuls des Super Eagles concédés face aux modestes Lesotho et Zimbabwe lors de leurs deux premiers matches qualificatifs. "Tout le monde demande le limogeage de l'entraîneur principal. Sur six points possibles, nous n'en avons que deux. C'est regrettable et nous sommes dans une situation très précaire", a poursuivi Essien.

Le sélectionneur portugais Peseiro est pointé du doigt pour le mauvais début des qualifications alors que le Nigeria va recevoir en juin 2024 l'Afrique du Sud à Uyo dans le sud du pays, avant un déplacement délicat au Bénin. Dans le groupe C, l'Afrique du Sud est en tête avec trois points et un match en moins. Les Bafanas Bafanas pourraient creuser l'écart mardi lors de leur déplacement au Rwanda. Le premier du groupe est qualifié directement pour la Coupe du monde, alors que le second dispute les play-offs.

Article original publié sur RMC Sport