Publicité

Ce soir à la télé : un film de guerre hors normes signé de l'un des maîtres de Quentin Tarantino

Les Acacias
Les Acacias

Sorti en salles en 1978, Croix de fer est un incontournable du film de guerre. Unique incursion du grand Sam Peckinpah (La Horde sauvage, Les Chiens de paille) dans le genre, il plonge le spectateur sur le front russe, en 1943.

Et le fait assister à l'opposition entre un aristocrate allemand prêt à tout pour obtenir la Croix de fer, même à sacrifier ses propres hommes, et un caporal, baroudeur cynique et aguerri, qui défend ses hommes et ce qui leur reste d'humanité.

Probablement l'un des meilleurs films de guerre jamais réalisés, ce Croix de fer à la violence paroxystique, qui impressionne par son réalisme, a été très difficile a mettre en scène pour Sam Peckinpah, l'un des maîtres de Quentin Tarantino.

Financement insuffisant, scénario remanié à plusieurs reprises, problèmes de communication avec une équipe cosmopolite... Rien n'a été facile pour cette adaptation de l'œuvre La Peau des hommes de l'écrivain Willi Heinreich.

D'autant que selon le comédien Vadim Glowna, Sam Peckinpah, durant le tournage, buvait chaque jour quatre bouteilles de vodka et dormait moins de quatre heures par nuit...

Pourtant, le résultat est impressionnant. La Croix de fer, l'un des films de guerre préférés du grand Orson Welles, est d'une force implacable, violemment antimilitariste, dépouillé de toute grandeur et de tout héroïsme. Sans compter, chose rare à l'époque, que cette œuvre majeure adopte le point de vue du soldat allemand.

L'une des grandes qualités de La…

Lire la suite sur AlloCiné

C'est la pépite cinéma de la semaine : Virginie Efira est une mère qui n'a plus "rien à perdre"

Twilight : Bella et Edward façon Disney, voilà ce que ça donnerait selon une IA

La Course au miel : une douce aventure pleine de tendresse à voir en famille au cinéma

Pomme impressionne dans son tout premier rôle ! La chanteuse est désormais actrice pour La Vénus d'argent

Thierry Beccaro se livre sur son enfance douloureuse dans Je suis né à 17 ans sur France 2

Impossible de ne pas verser une larme devant ce film inspiré d'histoires vraies ! Il sort au cinéma cette semaine