Que signifie le titre de "reine consort", dont hérite Camilla?

La reine Elizabeth II, le prince Charles et Camilla au balcon de Buckingham Palace pour le jubilé. en juin 2022. - Daniel LEAL
La reine Elizabeth II, le prince Charles et Camilla au balcon de Buckingham Palace pour le jubilé. en juin 2022. - Daniel LEAL

"Je souhaite sincèrement que, le moment venu, Camilla soit connue sous le nom de reine consort alors qu'elle continuera ses loyaux services". Le 5 février dernier, alors qu'elle s'apprête à célébrer ses 70 ans de règne, Elizabeth II intronise la femme du prince Charles. Camilla portera bien le titre de reine consort lorsque son époux accédera au trône.

Traditionnellement, le titre de reine consort est attribué à l'épouse du monarque au moment de son accession au trône. Il n'implique pas de responsabilités particulières mais permet de différencier l'épouse du roi de la reine régnante, comme le fut Elizabeth II. Pour exemple, Kate deviendra elle-aussi reine consort, la reine Catherine, lorsque le prince William deviendra roi.

"Le rôle de l'époux de la reine est principalement de fournir de la compagnie et un soutien moral et pratique au monarque", rappelle le site officiel de la monarchie évoquant le cas de Philip, mari d'Elizabeth II. "L'époux n'occupe pas de poste officiel dans la structure du gouvernement et le duc n'a pas vu de documents d'État ni tenu d'audiences officielles".

Déficit de popularité

Pour Camilla Parker-Bowles, cette tradition n'avait pourtant rien de naturel. Au moment de son mariage avec le prince Charles, il avait en effet été décidé qu'elle ne porterait que le titre de "princesse consort". Un titre jamais attribué dans l'histoire de la monarchie britannique.

De maîtresse à reine consort, il aura fallu 20 ans pour que Camilla Parker-Bowles, 74 ans, se fasse accepter par la monarchie et par les Britanniques. Longtemps mal aimée, rendue responsable de la séparation de Charles et Diana, en 2005, lorsqu'elle épouse ce dernier en seconde noce, Elizabeth II n'assiste pas au mariage civil organisé à la mairie de Windsor.

Refusant le titre de princesse de Galles, trop associé à Diana, après son union avec le successeur de la reine, Camilla obtient le titre de duchesse de Cornouailles. Dans les sondages, malgré ses nombreux engagements caritatifs, elle figure toujours parmi les personnes les moins populaires de la famille royale. En 2018, 14% des Britanniques veulent la voir devenir reine. En 2021, ils sont encore seulement 37%.

Pas de "roi consort"

Alors que d'importantes discussions avaient été menées en 2005 au moment de son mariage avec Charles pour savoir quel titre Camilla prendrait, la reine Elizabeth a finalement peu à peu imposé le titre de "reine consort". Au début de l'année, Elizabeth II l'avait nommée Dame de l'ordre de la Jarretière, le titre le plus prestigieux de la chevalerie britannique. Avant d'énoncer officiellement qu'elle souhaitait que Camilla porte le même titre que les épouses des rois d'Angleterre qui l'ont précédées.

"Sa Majesté la reine consort (anciennement SAR la duchesse de Cornouailles) soutient son mari, anciennement le prince de Galles, aujourd'hui Sa Majesté le roi, dans l'accomplissement de son travail et de ses fonctions", est-il désormais précisé par la monarchie. "Elle entreprend également des engagements publics au nom des organismes de bienfaisance qu'elle soutient."

A l'inverse, le prince Philip, époux d'Elizabeth II, n'avait pas obtenu le titre de roi consort au moment du couronnement de cette dernière. Le "prince consort", sans que ce titre ne soit officiel, était devenu "Son Altesse Royale le prince Philip, duc d'Édimbourg". "Cependant, le prince Philip s'est imposé un rôle important à part entière, créant un portefeuille vaste et important, basé sur ses intérêts personnels, qu'il a tous réalisés à l'appui des fonctions de Sa Majesté", rappelle la monarchie sur son site.

Article original publié sur BFMTV.com