Publicité

Une sieste collective à Mexico pour promouvoir le droit à bien dormir

Au milieu de l'un des quartiers les plus animés et les plus bruyants de Mexico, ce vendredi 15 mars, quelque 200 personnes ont fait une sieste collective au milieu de la rue pour célébrer la Journée mondiale du sommeil.

Allongés sur des tapis synthétiques, la nuque posée sur un oreiller et les yeux couverts par des masques, les participants ont interrompu le rythme frénétique du centre-ville de la capitale mexicaine pour participer à "une manifestation pacifique pour le droit au sommeil", ont indiqué les organisateurs.

"L'idée est que bien dormir, ou faire en sorte que cet événement attire l'attention, puisse aider à lancer de nouvelles politiques publiques" pour promouvoir le repos, a expliqué Guadalupe Teran, médecin du Centre pour le sommeil et les neurosciences, un établissement privé, qui a mis en place l'événement avec le gouvernement mexicain.

"Nous avons de longues heures de travail, mais il n'y a pas d'espace dans les entreprises pour garantir une sieste", a-t-elle expliqué.

Des promeneurs se sont joints à la sieste

Grâce à une séance de méditation guidée, certains participants ont sombré dans un sommeil profond, trahi par de bruyants ronflements, tandis que d'autres ont réussi à se détendre un instant.

Des retraités, une mère accompagnée de sa petite fille ou des promeneurs se sont joints à la sieste collective.

"Dormir et bien se reposer, c'est très bon pour l'attention. Je dois le faire davantage, mais je pense que cette dynamique est très cool, elle encourage le repos", a déclaré Alexia González, une psychothérapeute de 24 ans.

"C'est un peu loin, mais je devais venir parce que c'est important pour moi", a déclaré Victor Sanchez, un retraité de 64 ans venu d'un quartier du sud de Mexico, qui s'est dit intéressé par les conseils d'un professionnel sur la manière de passer une bonne nuit de sommeil.

Article original publié sur BFMTV.com