Sept à huit - "Vous n'êtes qu'un charlatan, un assassin", "L’arnaque du siècle", "Ces gens s'enrichissent de la peur des malades" : un reportage sur les naturopathes révolte les internautes

Dans
Dans "Sept à huit", un reportage sur les naturopathes a révolté les internautes. Capture écran TF1

Ce dimanche 8 janvier, les équipes de "Sept à huit" ont mis en lumière la naturopathie, mais essentiellement ses dérives. En découvrant ce reportage, les internautes ont été révoltés. Une vague de colère a vu le jour sur Twitter contre certains "charlatans" du milieu qui assurent pouvoir guérir les maladies graves, comme le cancer.

La naturopathie est une pratique qui fait de plus en plus parler, et pas forcément en bien. En août 2022, un scandale sur la naturopathe Irène Grosjean, figure de ce secteur en France, a éclaté au grand jour. Cette nonagénaire s'est toujours montrée très hostile aux médicaments et aux vaccins. Et comme les naturopathes, elle assure que toutes les maladies peuvent être guéries par l'alimentation ou bien par des pratiques alternatives, sans passer par la médecine conventionnelle. Cependant, les dérives de ce milieu ont créé la stupéfaction. En effet, dans des vidéos relayées sur Internet, cette praticienne âgée de 92 ans recommandait des attouchements sexuels afin de soigner des enfants en bas âge. Un véritable scandale qui a mis à mal la plateforme Doctolib puisqu'il était possible de prendre rendez-vous avec des naturopathes. Le site a alors décidé de suspendre 17 profils en lien avec Irène Grosjean. Par ailleurs, en octobre 2022, 6000 profils de thérapeutes en médecine douce ont été supprimés.

Depuis cette vive polémique, la naturopathie, qui a séduit de nombreux Français, est au coeur des controverses. Ce dimanche 8 janvier, TF1 a décidé de mettre en lumière cette pratique, mais surtout ses dérives. Harry Roselmack était aux commandes d'un nouveau numéro de "Sept à huit" et un des sujets a provoqué un débat brûlant sur Twitter. Dans ce reportage intitulé "Naturopathie, business et dérives", des praticiens ont assuré pouvoir guérir des cancers grâce à la préparation de jus, ou bien en faisant des "nettoyages du foie" et autres méthodes parfois dangereuses. Comme l'a souligné le reportage, de nombreux patients atteints d'un cancer se sont raccrochés à ce dernier espoir, quitte à y laisser leurs dernières forces ainsi qu'une somme astronomique.

VIDÉO - Harry Roselmack : "J’ai découvert que j’étais noir à 14-15 ans"

Les équipes de "Sept à huit" ont relevé le cas de Patrick, qui a appris à l'âge de 64 ans qu'il avait un cancer du pancréas à un stade avancé. Malgré la chimiothérapie, les médecins ne lui laissaient aucun espoir. Il s'est alors tourné vers une naturopathe et sa fille a livré un récit glaçant. Comme elle l'explique, la praticienne lui a conseillé de faire un jeûne et de remplacer son alimentation par des jus de légumes "afin que les cellules cancéreuses se mangent entre elles". Son père a suivi à la lettre les recommandations de sa naturopathe et a perdu en moins de deux mois six à huit kilos. Il ne pesait alors plus que 48 kilos. Malgré de terribles souffrances, la praticienne l'a encouragé à ne pas prendre de patchs à la morphine recommandés par les médecins. Comme la jeune femme l'a déploré, "elle l'a fait souffrir encore plus".

"Ces gens s'enrichissent de la peur des malades"

Pire encore, elle lui a proposé de faire venir un géobiologue à son domicile pour aider à sa guérison. Une intervention à plus de 600 euros. Après une seconde intervention, son père s'est rendu compte que tout cela n'était qu'une arnaque. Sa fille a alors révélé l'une des dernières phrases de son papa : "Le malheur des uns fait le bonheur des autres". Patrick est malheureusement décédé "prématurément" selon ses proches, à l'été 2022.

Les journalistes de "Sept à huit" sont alors entrés en contact avec cette naturopathe par le biais de Cécile Reboul. Cette fondatrice de l'association Skin a eu un cancer du sein il y a une quinzaine d'années et est indignée par toutes ces dérives. "Ça me met profondément en colère de savoir que des charlatans abusent de la crédulité et de la fragilité des patients", a-t-elle déclaré. Et en allant voir la naturopathe de Patrick, le récit de cette dernière l'a laissée sans voix, tout comme les internautes. Très vite, une vague de colère a vu le jour sur Twitter et des abonnés du réseau social se sont insurgés face à de telles "arnaques dangereuses".

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Vous n'êtes qu'un charlatan, un assassin"

Dans ce reportage de "Sept à huit", une autre affaire a également insurgé les internautes. Miguel Barthelery, un praticien a fait l'objet de poursuites et avait été reconnu coupable d’exercice illégal de la médecine et usurpation d’un titre après le décès de deux malades du cancer. En première instance, il a été condamné à deux ans de prison avec sursis. Il a fait appel de cette décision de justice, et a alors tenu à témoigner dans "Sept à huit", dans le cabinet de son avocat. Dans l'attente de l'arrêt de la cour d'appel, il continue d'exercer en tant que naturopathe aux côtés de malades atteints du cancer. Et si Miguel Barthelery assure qu'il n'était pas "apte" à guérir le cancer d'un de ses patients prénommé Paul, des écrits par sms ont prouvé le contraire. L'incompréhension et la colère ont gagné les internautes. Pour eux, c'est un scandale et cet homme ne mérite plus d'exercer.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Il y a des bons naturopathes comme il y a de mauvais médecins"

Ce reportage de "Sept à huit" a vivement fait réagir les Twittos. Néanmoins pour certains, il a été jugé bien trop "à charge" contre les naturopathes. Quelques internautes ont alors tenu à nuancer. Il n'y a pas que des "arnaqueurs" et des "charlatans" dans ce milieu. Ils déplorent ainsi le fait que seul le mauvais côté ait été illustré au cours de l'émission.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :