Les secrets des tubes: "Comment est ta peine?" de Benjamin Biolay

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Benjamin Biolay - BFMTV
Benjamin Biolay - BFMTV

Dans un studio de musique, l’inspiration peut surgir n’importe quand. Ce soir-là, aux studios de la Seine, Benjamin Biolay a une mélodie qui lui trotte dans la tête. Et quelques mots, griffonnés sur un papier.

"Un soir, j'ai commencé à écrire la musique, comme toujours, la mélodie, raconte Benjamin Biolay. Et en général, il faut beaucoup de temps pour écrire le texte. Et là, la phrase clé et quelques phrases du refrain, sont tombées assez vite. C'est le lendemain matin, quand on réécoute, on se dit 'c'est vachement bien!'".

C’est bien, mais, est-ce un potentiel single? Les doutes sont vites levés lors d’une session avec les grands pontes de son label. Le titre a un côté addictif.

"Quand les autres l'ont écouté, les gens de la maison de disque, je l'avais mis en 1 dans la playlist, j'ai vu que très vite ils voulaient la réécouter. Je me suis dit que dans cette chanson, j'avais réussi à faire passer ce que je voulais faire passer".

Chanson du confinement

Au-delà des espérances. Comment est ta peine devient le titre le plus diffusé de Benjamin Biolay en radio. Et sur scène, le chanteur ressent tout de suite l’impact de la chanson sur le public.

"Ca peut paraître tout bête, mais quand on va sur des festivals, c'est des plateaux multi-artistes, quand on a une chanson qui passe fort à la radio, même quelqu'un qui ne vous connaît pas, l'écoute avec une attention différente que si c'était juste un artiste qu'il ne connaît pas".

La chanson va porter l’album Grand Prix, qui sera récompensé de deux Victoires de la Musique. Pour son auteur, c’est un titre à part. Qui représente bien…

"Le confinement, je vais vous dire la vérité, pour moi. Cette chanson qui pour moi s'adressait à une personne avant, d'un coup elle parlait de ce que les gens voyaient par la fenêtre, la vie désertée. Il y a des gens qui ont vécu un confinement heureux, et d'autres moins". A l’issue de la pandémie, Benjamin Biolay s’est d’ailleurs fait plaisir. A la reprise des concerts, la chanson durait plus de neuf minutes sur scène.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles