Publicité

La série "Sex Education" et le Planning familial français s'unissent pour répondre aux questions des ados

La série "Sex Education" et le Planning familial français s'unissent pour répondre aux questions des ados

Tout comme "Big Mouth", la série animée à succès de Netflix, la comédie pour adolescents "Sex Education" est destinée à faire du bien.

"Sex Education" suit un adolescent, Otis (Asa Butterfield), sexologue, qui, encouragé par Maeve (Emma Mackey), finit par diriger une clinique autoproclamée dans leur école. La série aborde de nombreuses questions liées à la sexualité, qu'il s'agisse de la contraception, du plaisir féminin, de l'asexualité et même de l'avortement.

Il n'est pas exagéré de dire que des générations entières auraient pu bénéficier d'une série aussi inclusive, diversifiée et qui aborde des sujets que beaucoup ont honte à aborder - surtout lorsqu'ils sont confrontés à des cours d'éducation sexuelle, à l'école, qui laissent beaucoup à désirer.

C'est dans cette optique que la série à succès de Netflix, créée par Laurie Nunn, a décidé de marquer la sortie de sa quatrième et dernière saison en s'associant avec Le Planning Familial français pour donner des informations gratuites et anonymes sur tous les sujets liés à la sexualité.

L'institution milite depuis soixante ans pour une éducation meilleure et plus accessible sur toutes les questions liées à la sexualité et à la santé sexuelle. Cette nouvelle collaboration a donné lieu à la création de la ligne téléphonique d'éducation sexuelle, ainsi qu'à une campagne d'affichage faisant la promotion du numéro vert : 0 800 08 11 11.

Le Planning Familial
Campagne d'affichage du Planning Familial - Le Planning Familial

Dans le cadre de son "combat pour l'accès à l'éducation sexuelle pour tous", les affiches reprennent des questions inspirées de l'émission, et posées par les 15-25 ans : "Les préliminaires, c'est du sexe ?"; "Comment savoir si j'aime les garçons ou les filles ?"; "La contraception, c'est seulement pour les filles ?"; ou encore "Tout le monde l'a fait sauf moi, est-ce que je suis bizarre ?".

Ces publicités sont présentes dans plusieurs villes de France, et ont pour slogan : "C'est la dernière saison, mais l'éducation sexuelle continue".

"S'associer à la série "Sex Education" est une évidence pour le Planning Familial, à l'heure où l'accès à une information fiable et inclusive sur la sexualité, la santé sexuelle et la vie affective est menacé", explique Sarah Durocher, présidente du Planning Familial. "La culture populaire peut nous aider à aborder ces questions de la bonne manière. Depuis la première saison, les adolescents nous parlent spontanément de la série ! ", ajoute-t-elle.

En France, l'éducation sexuelle a été rendue obligatoire en 2001 par la loi Aubry. Cependant, selon le Planning Familial, les jeunes ont des questions et reçoivent peu de réponses. La campagne comble une lacune du système éducatif français, puisque le Planning familial estime que les trois séances annuelles d'éducation à la sexualité à l'école "ne sont pas appliquées".

Un audit de l'Inspection générale de l'éducation nationale, du sport et de la recherche, remis en 2021, a montré que vingt ans après l'entrée en vigueur de la loi de 2001, seuls 15 % des élèves avaient bénéficié des trois séances obligatoires de l'école primaire au lycée.

La culture populaire à la rescousse, en effet.

Netflix
Season 4 of Sex Education - Netflix

La saison 4 de "Sex Education" est disponible sur Netflix.