Publicité

Séisme en vue en F1: Hamilton tout proche de rejoindre Ferrari en 2025

C'est un coup de tonnerre: Lewis Hamilton chez Ferrari, c'est semble-t-il imminent. D'après Motorsport, Formu1a.uno, AS et le très réputé journaliste Adam Cooper, le septuple champion du monde britannique de Formule 1 est en négociations avancées pour rejoindre l'écurie italienne début 2025. Selon Sky Sports, c'est même fait et une annonce est prévue dès ce jeudi 1er février. À 40 ans, il quitterait Mercedes pour devenir le coéquipier de Charles Leclerc en prenant le volant de Carlos Sainz Jr.

Le contrat de Lewis Hamilton avec Mercedes - prolongé en août dernier - s'achève officiellement au terme de la saison 2025. Mais une clause lui permettrait de quitter l'écurie avec laquelle il a gagné six de ses sept titres en F1 depuis 2013. Ferrari deviendrait alors la troisième écurie de sa carrière débutée en 2007 chez McLaren.

Vasseur avait encadré Hamilton à ses débuts

Frédéric Vasseur, directeur d'écurie de Ferrari, jouerait un rôle clé dans ces négociations. Le dirigeant français a déjà travaillé avec Lewis Hamilton, qu'il avait fait courir en 2006 chez ART Grand Prix en GP2 (ex-Formule 2). Pour sa seule saison dans l'antichambre de la Formule 1, le crack de l'époque avait décroché le titre avant de rejoindre le double champion du monde Fernando Alonso chez McLaren.

Ce transfert manifestement sur le point d'être conclu rappelle que le contrat de Carlos Sainz chez Ferrari s'achève au terme de cette saison 2024. Alors que Charles Leclerc vient tout juste de prolonger et de renforcer son leadership, le pilote espagnol de 29 ans est pressenti en 2025 chez Sauber (Stake F1 Team), qui deviendra l'écurie d'usine d'Audi en 2026. Audi qui est aussi le constructeur avec qui son père, 61 ans, vient de remporter le Dakar en Arabie saoudite.

Du côté de Mercedes, en difficulté depuis le dénouement aussi rocambolesque que controversé de la saison 2021 à Abu Dhabi, le départ de sa star laisserait le champ libre à George Russell, sans doute rassuré par la prolongation de contrat toute fraîche de son compatriote Lando Norris chez McLaren. La "silly season" a d'ores et déjà débuté.

Article original publié sur RMC Sport