Sécheresse en France, pratiquement tous les départements en alerte

Sécheresse en France, pratiquement tous les départements en alerte

La situation est spécialement préoccupante en France, où le pays est en proie à une intense sécheresse. En moyenne, il n'est tombé que 8 mm de pluie du 1er au 25 juillet 2022, selon Météo-France. Face à ce constat, toute la France métropolitaine, à l'exception de Paris, des Hauts-de-Seine et de la Seine-Saint-Denis, est placée en alerte sécheresse à différents niveaux, soit 93 des 96 départements de métropole, indique le ministère de la Transition écologique.

"Nous avons à ce jour 93 départements concernés par une restriction au-delà de la vigilance, sur au moins une partie du territoire : 9 en alerte, 38 en alerte renforcée et 46 en crise", indique le ministère.

Une large majorité des départements au sud d'une ligne allant du Calvados aux Alpes-Maritimes est en crise sécheresse. Les autres départements au sud de cette ligne sont en alerte renforcée, sauf les Côtes d'Armor, en alerte.

Depuis ce mercredi, "on note le passage de la Haute-Vienne et des Hautes-Alpes en crise, les Yvelines sont passés en alerte et la Haute-Loire en alerte renforcée".

Les restrictions d'usage d'eau varient selon le seuil d'alerte, allant de l'interdiction d'arrosage des jardins à certaines heures, à un arrêt des prélèvements non-prioritaires, y compris des prélèvements à des fins agricoles. Au niveau de crise, seuls les prélèvements permettant d'assurer l'exercice des usages prioritaires sont autorisés, liés à la santé, la sécurité civile, l'eau potable et la salubrité.

La situation est également alarmante pour les cours d'eau en France. De nombreuses rivières sont ainsi à pratiquement à sec comme le Doubs, dans l'est du pays.

FABRICE COFFRINI/AFP
Le Doubs photographié le 18 juillet 2022, où la rivière fait office de frontière entre la France et la Suisse - FABRICE COFFRINI/AFP

Les fleuves sont aussi touchés, à l'image du Rhin où les débits mesurés sont deux fois inférieurs à la normale, à 500 mètres cube/seconde en moyenne, des valeurs habituellement observées en automne. En conséquence, la navigation fluviale est impactée, les péniches ne pouvant pas remplir toute leur soute de marchandises en raison du faible niveau des eaux.

Même constat sur la Loire, dont le niveau est particulièrement bas comme à Nevers dans le centre de la France.

Une sécheresse visible depuis l'espace

En ce mois de juillet 2022 en France, le déficit de pluies est énorme, selon Christian Veil, climatologue chez Météo-France.

Avec le très fort manque de pluie, "on est dans des conditions extrêmes au niveau des sols superficiels, on le constate rien qu’en voyant l’état de la végétation en France", a-t-il expliqué en donnant comme exemple "des arbres qui souffrent tellement de la chaleur qu’ils perdent leurs feuilles".

"C’est une situation très difficile alors que nous ne sommes que fin juillet", a encore souligné le climatologue.

"On a atteint un niveau de sécheresse historique des sols depuis le 17 juillet", a ajouté la porte-parole.

Cette situation est même visible depuis l'espace lorsque sont comparés des clichés pris en juillet 2021 et juillet 2022 par les satellites de Copernicus, l'Agence européenne d'observation de la Terre. 

Le constat est ainsi saisissant dans la région Bretagne, dans l'ouest du pays.

Ainsi, le vert quasi généralisé de juillet 2021 a cédé place à une couleur paille un an plus tard, attestant de l'effet de la sécheresse sur la végétation.

La situation est également similaire pour la région Auvergne-Rhône-Alpes.

L'Auvergne, au centre de l'infographie, est particulièrement touchée par le phénomène, un phénomène d'autant plus inquiétant que cette région à longtemps été considérée comme le "château d'eau de la France".

Enfin dernier exemple, le constat est semblable pour la région Nouvelle Aquitaine.

Dans cette région, cette sécheresse a été propice au développement de gigantesques feux de forêt dans le département de la Gironde. Plus de 21 000 hectares ont été ainsi emportés par les flammes. Sur le cliché de gauche, datant du 26 juillet 2022, la superficie des forêts victimes des incendies est même observable, comme dans le secteur de Landiras d'où s'échappe encore de la fumée.

Le mois de juillet le plus sec en France depuis 1959

La France métropolitaine devrait vivre son mois de juillet le plus sec depuis le début des mesures en 1959, selon Météo-France.

Toujours selon Météo-France, qui publie chaque mois des tendances pour les trois mois à venir, "le scénario plus chaud que la normale est le plus probable pour la France" pour la période d'août à octobre, avec une confiance "modérée" dans ce scénario.

"Un scénario plus sec que la normale est le plus probable sur une bonne partie centrale de l’Europe, depuis le quart nord-est de la France jusqu’à la Pologne et l’ouest de l’Ukraine", mais "aucun scénario ne se dégage sur les autres régions françaises", fait savoir le service français de météorologie.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles