François Hollande : culbute financière à cinq chiffres pour l’ex-président mais il y a un mais

François Hollande, ancien président de la République, a surpris bon nombre de ses compatriotes en se présentant aux élections législatives de la première circonscription de la Corrèze sous la bannière du Nouveau Front populaire. En tête au premier tour, il est en bonne position pour remporter le second et reprendre ainsi son siège de député, qu'il avait occupé avant d'accéder à la présidence, rappelle BFM TV. Cette situation rappelle celle de Valéry Giscard d'Estaing, qui avait également retrouvé le chemin de l'Assemblée après sa présidence. Cependant, un retour de François Hollande soulève plusieurs questions, notamment sur le cumul de ses différentes indemnités.

La dotation d'ex-président de François Hollande

Depuis la loi du 3 avril 1955, les anciens présidents de la République bénéficient d'une dotation d'environ 6 000 euros bruts par mois, équivalente au traitement indiciaire brut d'un conseiller d'État en service ordinaire. Cette dotation, perçue dès leur départ de l'Élysée, n'est soumise à aucune condition d'âge ou de durée de mandat. Selon l'ancien député socialiste René Dosière, spécialiste de la gestion des finances publiques, cette dotation est cumulable avec une activité parlementaire. "En redevenant député, François Hollande ne touchera plus sa pension parlementaire versée au titre de ses mandats parlementaires passés", précise-t-il. Ainsi, François Hollande pourrait continuer de percevoir cette dotation (...)

Lire la suite sur Closer

TÉMOIGNAGE. "J'ai fait une réaction effrayante à mon maquillage, on dirait que j'ai été tabassée"
Prince Andrew : partir de sa demeure royale ? C’est non et ça n’a rien à voir avec Sarah Ferguson
"Ils étaient autrefois…" : les proches de Kate et William se confient sur le devenir de leur couple face au cancer
Burn out : ces symptômes qui ne trompent pas
“Toutes les nuits possibles” : Arielle Dombasle s'emballe en parlant de son mari BHL