France-Portugal: "Pas beau à voir", la presse étrangère intraitable avec les Bleus

L’équipe de France s’est hissée dans le dernier carré de l’Euro 2024 en éliminant le Portugal aux tirs au but (0-0, 5-3 tab) à l’issue d’un match "lent, terne et ennuyeux". La presse européenne dans son ensemble voit dans cette qualification de l’équipe de France pour les demi-finales la marque de fabrique de Didier Deschamps. La frilosité de son approche ne fait pas des adeptes chez les amoureux du jeu.

"La France joue mal. Ni mieux, ni moins bien, moche. C'était comme ça quand elle a soulevé la Coupe du monde en 2018 et c'est comme ça maintenant en Allemagne alors qu'elle possède la supposée meilleure équipe du tournoi. C'est comme ça et c'est comme ça que Deschamps veut que ça se passe", cingle le quotidien El Mundo en Espagne, prochain adversaire des Bleus dans cet Euro.

La France "ne méritait pas de se qualifier"

Frustré après l'élimination de la Seleçao, le quotidien A Bola n'oublie de pas tacler une équipe de France "qui ne convainc personne". "L’équipe de Didier Deschamps a battu le Portugal à Hambourg, mais elle a sans doute du mal à se souvenir du dernier but qu’elle a marqué dans cet Euro", tonne le quotidien portugais.

"La France de Deschamps a déjà gagné trop de matchs sans le mériter", fulmine de son côté un autre quotidien espagnol, El Pais, qui craint pour sa propre sélection face à une équipe de France qui renonce autant à jouer au football. La Roja, bien qu’étant très séduisante depuis le coup d’envoi de la compétition, n’est pas à l’abri d’un échec et pourrait bien se casser les dents sur l’arrière-garde de fer de l’équipe de France. Le seul atout des Bleus dans cette compétition.

Car pour le reste, "ce n'est pas beau à voir", cingle Chris Sutton en Angleterre. L’ex-international anglais estime que la France "ne méritait pas de se qualifier". "La France a moins proposé que son adversaire", juge Marca qui, à l’instar de la Vanguardia, a souffert devant une première période "très fade", "difficile à digérer".

"Ils n'ont pas fait grand-chose pour convaincre"

Et si comme d’autres, The Guardian a ressenti un net regain d’intérêt pour le spectacle proposé en seconde période, "toute la soirée a été empreinte d'une anxiété, d'une nervosité et d'une tension qui conviennent mieux à une finale", déplore le journal britannique. "Les Français ont peut-être manqué de fluidité et de flair, mais l'équipe de Didier Deschamps est toujours dans le coup, souligne pour sa part le Daily Mail.

"Ils sont solides défensivement, avec un trio de milieux récupérateurs de ballons devant les quatre défenseurs, mais manquent parfois d'imagination en attaque", ajoute le tabloïd. Un reproche récurrent à l’issue d’un match où les Bleus ont manqué d’imagination en attaque et ne sont que très rarement parvenus à se montrer dangereux.

"Ils n'ont pas fait grand-chose pour convaincre les supporters qu'ils pouvaient battre une impressionnante équipe espagnole lors de leur prochain match", constate froidement la BBC. Les Bleus tutoient les sommets dans cet Euro, mais leur cote de popularité à l'étranger n'est pas au plus haut.

Article original publié sur RMC Sport