En Russie, la propagande russe appelle à “exorciser” l’Ukraine

PHOTO OLENA ZNAK/ANADOLU AGENCY via AFP

Après avoir un temps annoncé son intention de dénazifier” l’Ukraine, des voix s’élèvent en Russie pour appeler maintenant à l“exorciser”. Et pas n’importe quelles voix, souligne sur son site l’hebdomadaire Dzerkalo Tyjnia.

Alexeï Pavlov, secrétaire adjoint du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie, l’affirme : le prochain objectif de l’“opération militaire spéciale” sera “l’exorcisation de l’Ukraine”. Et il n’est pas le seul, ajoute Dzerkalo Tyjnia. “Des politiciens russes martèlent qu’en Ukraine ‘des centaines de sectes sont à l’œuvre’ […]. Pavlov s’inquiète en particulier de l’Église de Satan’, qui s’est ‘répandue en Ukraine’.” “Pavlov voit des expressions du ‘satanisme’ dans les ‘appels à tuer des Russes’ et autres malédictions’. À l’en croire, tout cela serait approuvé au niveau de l’État.” La peur des “sorcières” ukrainiennes semble effectivement prégnante dans les rangs des soldats russes.

Macron,petit sataniste pitoyable et minable”

De son côté, le chef de l’Église russe, le patriarche Kyrill, “a proclamé Vladimir Poutine ‘combattant contre l’Antéchrist’”. Ramzan Kadyrov, le dirigeant de la République tchétchène au sein de la Fédération de Russie, a quant à lui déclaré que “la guerre contre l’Ukraine était ‘maintenant un djihad contre le satanisme’ ukrainien”, indique le quotidien Gazeta.

Emmanuel Macron lui-même s’est retrouvé visé par cette croisade contre le Malin, pour avoir critiqué “le rôle de l’Église orthodoxe russe dans le contexte de la guerre menée par la Russie”, explique le site d’informations dsnews. “Dans son émission sur la chaîne de télévision russe Rossiya-1, l’animateur Vladimir Soloviev s’est emporté […], traitant Macron de ‘petit sataniste pitoyable et minable’.”

Alerte aux moustiques tueurs

Pour Gazeta, ces récentes déclarations seraient surtout à usage interne. “De récentes tensions entre militaires russes musulmans et non musulmans ont entraîné une explosion d’agressivité dans les forces armées russes. Par conséquent, actuellement, les hommes d’État russes s’efforcent de conférer à la guerre en Ukraine un caractère religieux” commente le quotidien.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :