Royaume-Uni : la reine Camilla abandonne la tradition des « dames de compagnie »

Dans une volonté de moderniser la monarchie britannique, la reine consort a choisi de se débarrasser progressivement de ces assistantes prévues pour aider la reine lors d’événements officiels.

ROYAUME-UNI - La modernisation est en marche à Buckingham Palace. Dès le prochain déplacement officiel de la reine consort, le rôle des dames de compagnie, mieux connues sous le nom de « Ladies-in-waiting » outre-Manche, va progressivement évoluer sur décision de la reine consort Camilla ce dimanche 27 novembre.

Désormais, la reine Camilla, âgée de 75 ans, sera donc accompagnée de six « compagnes de la reine » (« Queen’s companions », dans la langue de Shakespeare), sans compter sa secrétaire privée (et sa secrétaire privée adjointe). Toutes ont été désignées ce dimanche et sont des amies proches de la reine. Leur mission principale étant d’occuper un poste similaire, tout en étant plus « occasionnel et informel », selon la BBC.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Pour ces postes honorifiques de la couronne britannique, c’est donc la fin d’une (très) longue tradition remontant au Moyen-Âge. Au nombre de six, ces assistantes de la reine ne vont pas totalement disparaître pour autant.

Pour les « compagnes de la reine », les missions précédemment confiées aux dames de compagnies ne feront pas partie de leur rôle, notamment en ce qui concerne les tâches de correspondance et d’administration, mais continueront d’accompagner Camilla lors des engagements officiels de la reine.

En outre, les six « compagnes de la reine » ne recevront pas de salaire pour ce poste, mais verront leurs dépenses couvertes par la couronne. Ce changement interviendra officiellement en marge d’un événement prévu mardi au palais de Buckingham Palace, pour une réception de militants contre la violence domestique et la violence contre les femmes.

Quant aux dames de compagnies préexistantes, elles travailleront désormais auprès du roi Charles, sauf qu’elles s’appelleront désormais « ladies of the household », soit « dames de maison ». Leurs missions : organiser des événements au palais de Buckingham.

Lire sur le HuffPost

Lire aussi

La tombe de la reine Élizabeth II dévoilée

La mort d’Elizabeth II rappelle aussi la face sombre de la monarchie

VIDÉO - La minute de Charles III