Publicité

Pour Roussel, "l'extrême droite est en train de nous mener vers l'autoroute de la guerre civile"

"La situation est extrêmement grave". Fabien Roussel lance un avertissement ce lundi sur France Inter: "L’extrême droite est en train de nous mener vers l’autoroute de la guerre civile en Europe et en France et elle le fait pied au plancher", met en garde le secrétaire national du Parti communiste français.

"Elles remettent en cause les institutions"

Fabien Roussel accuse ces forces politiques "d'attiser la haine", de faire de "l'immigration, de la haine de l'étranger, le problème du moment". "Et de l'autre côté, elles envoient leurs milices provoquer des émeutes urbaines comme à Dublin, des militants d’extrême droite faire des croix gammées à Paris, elles remettent en cause les institutions, la justice", dénonce-t-il, en écho à l'actualité récente.

La veille, le député du Nord a employé des termes similaires, après les violences de militants d'ultradroite à Romans-sur-Isère samedi soir, en marge de la mort du jeune Thomas, tué à la sortie d'un bal à Crépol (Drôme) dans la nuit de samedi 18 à dimanche 19 novembre.

"Voilà ce qui se passe quand l’extrême droite crée les conditions de la guerre civile…", a-t-il écrit sur X (ex-Twitter)

Depuis une semaine, le RN, mais aussi Reconquête et Les Républicains commentent abondement ce drame. Au lendemain des faits, Jordan Bardella a dénoncé une "sauvagerie qui bouleverse les vies et en brise d'autres", quand Marine Le Pen a évoqué, elle, des "razzias".

L'actualité est également marquée par une montée en puissance de l'extrême droite en Europe, avec notamment l'arrivée au pouvoir la semaine dernière de Geerts Wilders aux Pays-Bas.

Article original publié sur BFMTV.com