Publicité

Mort de Thomas : des membres de l'ultra-droite défilent à Crépol et affrontent les forces de l'ordre

Thomas, un lycéen de 16 ans, a été mortellement blessé d'un coup de couteau en marge d'une fête de village à Crépol, dans la Drôme. Neuf suspects ont été interpellés cette semaine, selon le parquet de Valence.

Une soixantaine de personnes se sont rassemblées à Romans-sur-Isère ce samedi 25 novembre en fin de journée, en réaction à la mort de Thomas, lycéen de 16 ans tué lors d'une fête communale à Crépol, dans la Drôme.

Les manifestants ont été identifiés par les forces de sécurité comme appartenant à l'ultra-droite. "Il est difficile de dire qu'ils venaient honorer la mémoire du mineur tué à Crépol puisqu'ils ont surtout violemment affronté la police", détaille à BFMTV le parquet de Valence, qui mentionne des tirs de mortier et des jets de projectiles.

16 interpellations

Selon les médias locaux, les manifestants, qui se sont notamment regroupés dans le quartier de la Monnaie, portaient notamment sur eux des barres de fer, des bâtons et des mortiers d'artifice.

Le ministère de l'Intérieur explique à BFMTV que ces événements avaient été "anticipés dans l’après midi". "Le ministre avait passé des consignes très strictes et demandé à ce que le maximum d’interpellations soit réalisé, et le plus préventivement possible", précise la place Beauvau. Ainsi, il avait été demandé le renfort de la CRS 8 venue de Chassieu.

Au total, 16 personnes ont été interpellées, selon le ministère. Dans la soirée, la situation était revenue au calme dans la ville de Romans-sur-Isère.

Ce samedi, une mosquée de Valence a reçu une lettre à caractère islamophobe en lien avec le meurtre du jeune Thomas. Neuf suspects ont été interpellés cette semaine, dont un jeune de 20 ans considéré comme l'auteur des coups mortels, selon le parquet de Valence.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Mort de Thomas: après l'adieu de la famille, hommage sur les terrains de rugby dimanche