Le ronnagramme : la nouvelle unité de mesure pour calculer le poids de la Terre

DrPixel

Vous ne trouverez pas ce mot dans le dictionnaire. Enfin pas tout de suite. La conférence générale des poids et des mesures (CGPM) qui se tient tous les quatre ans, vient d’officialiser l’emploi du terme « ronnagramme » ou plutôt du préfixe « ronna » pour qualifier un ordre de grandeur astronomique. Il s’agit avant tout de simplifier une unité de mesure. Un ronna c’est un chiffre qui possède 27 zéros. À l’image de « milli », « kilo » ou encore « tera », le préfixe peut désormais être officiellement employé et partagé par la communauté scientifique internationale.

Mais où trouve-t-on un chiffre à 27 zéros ? Même le compte en banque de Jeff Bezos en est encore loin. En réalité, le ronna va permettre de quantifier des poids que l’on trouve essentiellement dans l’espace. Ainsi, on peut désormais affirmer que la Terre pèse 6 ronnagrammes et non plus 5,972 × 10^24 kg. On y voit plus clair.

Le ronna n’est pas le seul terme à faire son entrée dans le langage scientifique. Ainsi, la géante gazeuse Jupiter pèse quant à elle 2 « quettagrammes », soit 2000000000000000000000000000000 grammes. Pour vous éviter de compter, un quetta c’est un chiffre suivi de 30 zéros.

La conférence a aussi pensé aux chercheurs qui explorent l’infiniment petit. À l’opposé du ronna et du quetta, le monde quantique peut désormais se mesurer en « ronto » et en « quecto » qui possèdent eux aussi 27 et 30 zéros mais après la virgule.

Cette mise à jour du lexique sert avant tout à faciliter l’expression. Personne ne (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment se manifeste le plaisir chez la femme ?
À quoi ressemblerait le dinosaure s’il avait évolué jusqu’à notre ère ?
Des scientifiques ressuscitent d’anciens "virus zombies" piégés dans la glace de Sibérie
Espace : qui est Sophie Adenot, la nouvelle astronaute française choisie par l’ESA ?
Cet outil va vous permettre de découvrir à quoi vous auriez ressemblé à différentes périodes de l’Histoire