Il reste moins d'une semaine pour voir ce film d'horreur sur Netflix

Plus que quelques jours pour visionner l'effrayant film. Le lundi 8 août prochain, Netflix retirera de son catalogue le long-métrage d'horreur "Annabelle", réalisé par John R. Leonetti ("The Silence"). Interdit au moins de 12 ans, ce film raconte l'histoire d'une vieille poupée hantée qui se met à attaquer un couple aux Etats-Unis après l'attaque d'une secte satanique.

Un succès au box-office

Présenté comme un pure film d'épouvante, "Annabelle" n'avait pas fait l'unanimité du côté des avis des spectateurs et de la presse. Selon "Allociné"*, il a reçu la note moyenne de 2,1 étoiles sur 5 de la part du public. Même score du côté des médias avec des critiques acerbes. "Rien à signaler sur cette énième histoire de maison hantée", avait commenté "Télérama". "Le film est d'un modèle inférieur à ses aînés", a ajouté "Libération". "Le Monde" n'avait pas non plus retenu ses coups : "L'ensemble est rattrapé par son infâme bigoterie qui réserve une conclusion en tous points ridicules".

Le film avait pourtant été un succès au box-office. Avec un budget de 6,5 millions de dollars, il avait cumulé lors de sa sortie en 2014 plus de 257 millions de dollars à l'international. En France, 1,54 million de courageux s'était déplacé en salles pour découvrir "Annabelle". Un prequel, baptisé "La création du mal", est sorti en 2017 et avait signé cette année-là un meilleur box-office avec 307 millions de dollars de recettes mondiales. Le dernier...

Lire la suite


À lire aussi

"Marseille" : La série Netflix avec Gérard Depardieu et Benoît Magimel revient ce soir sur TF1 Séries Films
Netflix : Quels sont les séries et les films les plus vus en France cette semaine ?
Netflix : Pourquoi de nouveaux films et séries n'ont-ils pas de doublage français ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles