Relance du “triangle d’or” entre l’Indonésie, Singapour et la Malaisie

ROSLAN RAHMAN/AFP

“L’Indonésie se prépare à construire plus d’infrastructures pour relier l’île de Batam à Singapour, dans ce que le ministre coordinateur de l’Économie, Airlangga Hartarto, a décrit comme un effort pour relancer les anciens projets d’un triangle de croissance Indonésie-Singapour-Malaisie connu sous le nom de ‘Sijori’”, rapporte The Jakarta Post.

“Sijori” est un acronyme formé des deux premières lettres de “Singapour”, “Johor” – ville portuaire à l’extrême sud de la péninsule malaise, dans l’État du même nom, à la frontière de Singapour –, et “Riau” – archipel indonésien dont l’île majeure est Batam.

Ce projet a été conceptualisé en 1989 par le gouvernement de Singapour, dans le but que le pays délocalise ses industries à forte intensité de main-d’œuvre vers l’État malaisien de Johor et l’archipel indonésien de Riau, où les salaires des ouvriers étaient bien moins élevés et les terrains vierges plus étendus. Aujourd’hui, les trois gouvernements souhaitent resserrer ces liens.

Libre circulation des données et des denrées

“Le 30 août 2022, lors de sa rencontre avec le ministre du Commerce et de l’Industrie singapourien, Airlangga a déclaré que l’Indonésie fournirait le cadre juridique et l’infrastructure physique permettant la libre circulation des personnes, des biens, des services et des données entre Batam et Singapour”, souligne le quotidien.

Si Singapour a déjà plusieurs centres de données implantés sur l’île indonésienne, un nouveau centre gigantesque sera construit dans la zone économique spéciale de Batam, engagée dans le secteur numérique. Cette infrastructure, très énergivore, sera alimentée en électricité par un projet de panneaux solaires flottants sur des lacs de l’île.

“L’électricité de cette centrale solaire sera d’abord utilisée pour alimenter l’île de Batam elle-même, mais s’il y a une offre excédentaire, nous pourrons bien entendu l’exporter vers d’autres pays de la région”, a affirmé Airlangga au Jakarta Post.

Selon le ministre, Sijori apportera de nombreux avantages économiques à l’Indonésie, notamment dans le secteur agricole, grâce à l’exportation vers Singapour de ses légumes et poulets, mais également dans le secteur du tourisme. Batam et l’île voisine de Bintan possèdent des plages paradisiaques et de nombreux hôtels de luxe prisés par les Singapouriens et les Malaisiens.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :