Publicité

Racisme contre Maignan: un dirigeant de l'Udinese confirme que l'un des auteurs a été "banni à vie"

Deux jours après la honte, l'Udinese contre-attaque. Dans l'After Foot, ce lundi sur RMC, le directeur sportif Federico Balzaretti, a expliqué que l'un des supporters ayant proféré des injures racistes au gardien de l'AC Milan Mike Maignan, a été identifié par les services de sécurité et "banni à vie" du Stadio Friuli.

"C'était une soirée très difficile. Le club rejette toute forme de racisme ou discrimination. On a identifié la première personne qui a commis ces actes, il a été banni à vie du stade. Je tiens à dire qu'on est un club multiculturel avec plus de quinze nationalités différentes. L'intégration fait partie de l'identité du club. On attend l'enquête de police pour identifier l'ensemble des auteurs de ces actes ignobles", a développé l'ancien défenseur de la Juventus.

Pas favorable à la mesure d'Infantino

Pour enrayer ces dérives discriminatoires, le président de la Fifa Gianni Infantino a proposé une mesure qui veut que les équipes dont les supporters adoptent un comportement raciste perdent automatiquement le match sur tapis vert. Pas forcément la bonne solution pour Balzaretti. "Je sais pas si c'est la solution. Il suffit de deux ou trois débiles pour faire perdre un match. Il faut dénoncer comme Mike (Maignan) a pu le faire et se battre pour que les auteurs ne mettent plus jamais un pied dans un stade", a réagi le dirigeant italien.

Article original publié sur RMC Sport