Quels sont les pays qui fêtent le nouvel an en premier et en dernier ?

Alors que vous aurez probablement encore la tête dans le chapon et l’esprit dans la décoration de votre table de réveillon, certains pays auront déjà mis un pied dans 2020, décalage horaire oblige. La Nouvelle Zélande avec les îles du Pacifique (Fidji, Wallis et Futuna, Samoa…) sont les premières à célébrer le nouvel an puisqu’elles sont en avance de 12 heures sur l’échelle de temps UTC. Ainsi, lorsqu’il est 0h le 1er janvier à Auckland, capitale de la Nouvelle-Zélande, il est 12h le 31 décembre à Paris. Le feu d’artifice de la Sky Tower est tiré alors que nous sommes à peine passés à table pour le déjeuner.

Ces fêtards néo-zélandais sont suivis deux heures après par leurs voisins australiens. Le pays-continent de l’Océanie présente en effet 10 heures de décalage par rapport à Paris. S’ensuit une bonne partie de l’Asie, Japon Hong-Kong, Malaisie, Corée du Sud, Singapour, Chine et aussi l’extrême est de la Russie. De nombreux feux d’artifice et comptes à rebours s’enchaînent dès lors sur tout le continent et à l’autre bout de la planète.

Alors qu’elle ne se trouve qu’à quelques heures de vol de la Nouvelle-Zélande, la Polynésie Française figure à l’inverse parmi les derniers pays à sabrer le champagne pour la nouvelle année. Quand il est 0h à Paris ce 1er janvier, il est 11 heures de moins à Tahiti, soit 13h le 31 décembre. Les îles de Kiribati connues pour leurs lagons et leurs plages de sable blanc sont celles qui fêtent le nouvel an en tout dernier avec un fuseau horaire de +14. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment faire un discours le 1er janvier ?
Qui a inventé le champagne ?
Depuis quand cultive-t-on les huîtres ?
Qu'est-ce que c'est le foie gras ?
Cuisine : voici les meilleures étapes à suivre pour cuisiner les lentilles