Quatorze chiens retrouvés morts de chaleur dans une caravane

Quatorze chiens ont été retrouvés morts, vraisemblablement de chaleur, après avoir été enfermés dans une caravane du Creusot.

Quatorze chiens ont été retrouvés morts, vraisemblablement de chaleur, après avoir été enfermés dans une caravane du Creusot (Saône-et-Loire), où leur propriétaire en faisait probablement l'élevage clandestin, a appris l'AFP mercredi auprès du parquet. L'homme avait laissé peu avant le weekend une vingtaine d'american bully, des chiens de taille moyenne de type bulldog, dans la caravane dont il a assuré aux enquêteurs qu'elle était climatisée, a précisé une source policière. Mais, selon lui, la climatisation serait tombée en panne et, quand il serait revenu chez lui au cours du weekend, des chiens étaient décédés, a-t-on précisé de même source.

Le présumé éleveur clandestin a alors brûlé les corps avant de les enterrer. Il aurait cependant été convaincu par un ami d'aller relater les faits à la police. Interrogé, le parquet de Chalon-sur-Saône a simplement confirmé que "14 chiens" avaient été retrouvés morts et qu'une enquête était en cours pour connaître les raisons de ces décès. Six autres animaux qui étaient dans la caravane, dont des chiots, ont été récupérés dans un état parfois critique par la SPA locale.

"Les quatre chiennes ont des plaques qui peuvent être de la teigne et une forte odeur d'urine sur elle... On voit qu'elles étaient dans des conditions déplorables et qu'elle ont servi à de l'élevage", témoigne une employée de la SPA, contactée par l'AFP. Les chiots sont tous deux âgés de cinq mois, a-t-elle précisé. Serge Bornet, le président de cette SPA de la région creusotine, a indiqué que l'association allait porter plainte avec constitution de partie civile contre le présumé éleveur clandestin. "Nous étions déjà intervenus chez lui avec la police municipale mais il n'avait pas voulu ouvrir donc nous(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles