«Professeur Yamamoto part à la retraite» - la critique et la bande-annonce

© DR

Le synopsis

Psychiatre avant-gardiste, le Docteur Yamamoto s’apprête à prendre sa retraite. Alors qu’il organise minutieusement ses derniers rendez-vous avec ses patients, il les sent de plus en plus déboussolés de le voir partir. C’est un autre défi qui attend le Professeur à son retour chez lui…

La critique (4/5)

Documentariste américain d’origine japonaise, multi-primé dans le monde entier mais aux films hélas encore inédits en France – seul le sublime «Inland Sea» est visible sur Univers Ciné -, Kazuhiro Sôda respecte dix commandements pour approcher au plus près l’humanité de ses personnages. Dans «Professeur Yamamoto part à la retraitre», il filme le quotidien d'un psychiatre de profession qui va bientôt prendre sa retraite à plus de 80 ans passés. Un homme profondément bon qui a sacrifié sa vie et celle de ses proches à une mission «divine», écouter son prochain et l’aider à vaincre les démons qui le rongent. A l’écran, c’est bouleversant, surtout quand le Dr Yamamoto invite Kazuhiro Sôda à prendre le thé à la maison et que l’on comprend, sans que cela soit appuyer ou dramatiser, que sa femme est également atteinte de démence. Ce qui ne change rien à sa routine, faite de petites attentions et de gestes tendres. Un film qui panse les maux du monde.

La bande-annonce

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.


Retrouvez cet article sur ParisMatch