Publicité

"Presque l'impression de jouer à Roland-Garros": Van Assche remercie les supporters français pour la folle ambiance à l'Open d'Australie

Pour son deuxième Open d'Australie, Luca Van Assche fait très bonne impression, sur une surface qui n'est pas celle où il excelle le plus. Avec un profil plutôt terrien, le Français de 19 ans a su faire la différence physiquement face à l'Italien Lorenzo Musetti, terrien lui aussi, qui a totalement craqué dans le cinquième set, concédant un 6-0. "Quand tu gagnes des matchs aussi serrés, il faut vraiment aller puiser au fond de toi pour aller chercher les ressources et les solutions", a confié le Français.

Un public précieux pour Luca Van Assche

Après avoir joué au premier tour pendant 5 sets et plus de 3h30 face à l'Australien James Duckworth, Luca Van Assche a encore dû batailler. Face à Lorenzo Musetti, il a passé 3h49 sur le court. Deux matchs demandant de nombreuses ressources, lors desquels il a pris l'ascendant physique et mental, notamment sur ce deuxième tour, avec une aide bien particulière: "C'est assez ouf d'avoir un public français, ici en Australie, alors qu'on est à l'autre bout du monde."

"C'est toujours les mêmes mecs depuis le début du tournoi, c'est vraiment des génies, merci à eux de nous soutenir, nous les Français, ils nous poussent beaucoup, on se croirait à Roland (Garros) donc ça nous pousse encore plus", reconnait Luca Van Assche.

Si l'appui du public n'est pas négligeable, le jeune Français devra encore plus se surpasser au prochain tour s'il veut s'imposer puisqu'il fera face à Stefanos Tsitsipas, septième mondial et finaliste de l'Open d'Australie l'année passée.

Article original publié sur RMC Sport