Publicité

Polyarthrite rhumatoïde : des conseils pour mieux vivre avec cette maladie

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie inflammatoire douloureuse qui affecte les articulations, et parfois même les tendons. Ses symptômes sont bien connus des scientifiques et les traitements, de plus en plus efficaces. Pour mieux vivre avec cette maladie, voici les recommandations des professionnels de santé.

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune qui cause d’importantes douleurs au niveau des articulations. Elle touche entre 0,5 et 1% de la population adulte et 2 à 3 fois plus de femmes que d’hommes. Elle survient généralement entre 30 et 50 ans.

"Les traitements ont connu un essor considérable au cours des vingt dernières années. Ils permettent une amélioration notable des symptômes dans la plupart des cas, et même parfois une rémission complète prolongée", note l’Inserm. Pour soulager ses symptômes, les professionnels de santé recommandent également d’adapter son hygiène de vie. Sciences et Avenir fait le point sur leurs conseils.

"La polyarthrite rhumatoïde évolue par poussées"

Les symptômes de cette maladie sont bien définis. "La polyarthrite rhumatoïde se manifeste au départ le plus souvent par un enraidissement douloureux et le gonflement de plusieurs articulations, généralement au niveau des poignets, des mains et des doigts", rapporte l’Inserm. Ces symptômes sont surtout ressentis en fin de nuit, comme c’est le cas pour beaucoup de maladies inflammatoires.

"L’enraidissement cède au lever, au bout de plusieurs dizaines de minutes. On parle du dérouillage matinal", ajoutent les chercheurs de l’institut. Les traitements sont d'autant plus efficaces qu’ils sont mis en place à un stade précoce de la maladie. C’est pourquoi il est essentiel d’établir rapidement son diagnostic. En cas de suspicion de polyarthrite rhumatoïde, le médecin peut prescrire un bilan sanguin et radiologique, respectivement pour analyser le fonctionnement hépatique et rénal, et identifier d’éventuelles anomalies osseuses.

"La polyarthrite rhumatoïde évolue par poussées plus ou moins rapprochées. Chaque poussée, souvent accompagnée d'une fatigue importante, finit par s'atténuer, pour laisser place à une période d'accalmie au cours de laquelle les symptômes sont moins intenses et peuvent même disparaître", note le site de l’Assurance Maladie. Les gonflements et douleurs peuvent [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi