Plusieurs incendies de végétation liés à la météo à Londres

Des colonnes de fumée s'élèvent de Dartford, dans le Kent, le  19 juillet 2022. (photo d'illustration) - William EDWARDS / AFP
Des colonnes de fumée s'élèvent de Dartford, dans le Kent, le 19 juillet 2022. (photo d'illustration) - William EDWARDS / AFP

Les pompiers de Londres ont été mobilisés ce dimanche contre trois incendies de végétation liés aux températures élevées et au vent autour de la capitale britannique, tandis qu'un quatrième fait rage dans le Surrey proche, quelques jours après qu'un record de chaleur a été battu au Royaume-Uni.

"Les pompiers de Londres font face à un certain nombre d'incendies liés à la météo", a tweeté la London Fire Brigade, précisant qu'entre minuit et 17 heures, les soldats du feu ont réalisé plus d'interventions que sur une période habituelle de 24 heures.

Les températures ont atteint 29°C ce dimanche dans le sud-est de l'Angleterre.

Quatre incendies en une journée

Un feu à Enfield, au nord de Londres, a parcouru une superficie de 20 hectares mais était "sous contrôle" en fin d'après-midi. 100 pompiers et 14 engins ont été déployés.

A Hayes, à l'ouest de la capitale, près de l'aéroport d'Heathrow, 40 pompiers et six engins ont été dépêchés pour lutter contre les flammes qui s'étendent sur cinq hectares, tandis qu'à Thamesmead, à l'est, 65 pompiers, huit engins et un bateau ont été déployés.

Dans les zones proches d'habitations, les pompiers ont recommandé aux riverains de fermer les fenêtres pour éviter la fumée et préconisent en outre d'annuler les barbecues qui auraient été prévus, insistant sur les mesures de prévention.

Un quatrième incendie de végétation, à l'origine d'une importante fumée, a en outre été signalé par les pompiers dans le Surrey, à une soixantaine de kilomètres au sud-ouest de Londres. Il a entraîné la fermeture de plusieurs routes.

Multiplication des incendies

Ces incendies surviennent quelques jours après que le Royaume-Uni a enregistré mardi son record historique de chaleur, avec 40,3°C relevés à Coningsby, un village du nord-est de l'Angleterre.

Selon le gouvernement, les pompiers ont connu ce jour-là avec la multiplication des incendies leur journée la plus chargée depuis la Deuxième Guerre mondiale.

Au moins soixante habitations avaient été détruites par les flammes ce mardi, dont 41 dans l'agglomération de Londres.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles