Pierre Richard propriétaire d'un château : ce qui l'a poussé à investir au domaine de Gruissan

Le 16 août 2022, l'acteur Pierre Richard fêtera ses 88 ans. On imagine que, pour l'occasion, le héros des films La Chèvre et Le grand blond avec une chaussure noire trinquera avec sa femme Ceyla Lacerda ainsi que le reste de sa famille. A l'aide d'une bonne bouteille de vin ? Depuis des années, il possède le château Bel Évêque, à Gruissan (Aude), et exploite des vignes. Il s'est confié récemment sur cette aventure auprès de nos confrères de La Dépêche.

Depuis 1986, Pierre Richard est donc l'heureux propriétaire de ce domaine et, pourtant, force est de constater qu'il n'était pas très emballé la toute première fois où il l'a vu... "Je n'étais pas venu pour acheter un domaine viticole. Pas même un domaine de rien du tout. Rien. C'était une promenade que je faisais en arrivant de Paris parce que je ne savais pas quoi foutre avec mon secrétaire. Quand je suis arrivé ici, c'était assez sinistre, il n'y avait pas de fleurs, rien", s'est-il souvenu. Mais l'acteur, remis de ses récents problèmes de santé, appréciait beaucoup l'étang du domaine et un régisseur a alors pris la peine de lui détailler les atouts du domaine, lequel possédait aussi des vignes.

Finalement, Pierre Richard est revenu un mois plus tard ! "Le régisseur m'avait transmis le virus, on y est retourné. Et comme je ne suis pas complètement fou, j'ai demandé qui était le meilleur oenologue de la région. On m'a...

Lire la suite


À lire aussi

Mick Jagger, propriétaire d'un incroyable château en Touraine : 12 chambres, des vignes... et des millions d'euros !
Carla Bruni et Nicolas Sarkozy, propriétaires d'un domaine : rares confidences sur un nouveau projet "excitant"
Emilie (Mariés au premier regard 6) virée d'un resto, le propriétaire s'explique enfin

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles